Thank you for participating in a research project on collective inquiry

Collective Inquiry – Consultation

L-NTFMyzgPSiwiVGFEvl2kwdPwcEh-BhEZoQGYLczfFdNyPZN916ttG9NQ665Ljalhyu0aOY6Z-VrerH1zEkHZBzED285NzwJc-lFuLgTDj_PupPxCgXIydxZePPlcMCvd71nreVwvMApAjb7Q

Invitation to participate in a research project on consultation, collective inquiry & decision-making

Posted on May 23, 2022 by jean-marie nau

Do you have experience with Bahá’í consultation, the process of collective inquiry & decision-making?

Would you like to participate in a research project that uses mainly conversation analysis to examine what helps some groups as they consult and explore reality together?

Are you currently engaged in Bahá’í consultation or other forms of collective inquiry and collective decision-making processes?

If the answer to those 3 questions is ‘yes’, then I would like to hear from you. Participating in the research only requires the autorisation to audio and/or video record a session, either physical or online. This is completed by agreeing that the online session is being recorded.

This research project should take place at the university of Luxembourg and is motivated by the pressing need that humanity is facing today: to find a unifying vision of the future of society and of the nature and purpose of life.

[…] religion and science are the two indispensable knowledge systems through which the potentialities of consciousness develop. Far from being in conflict with one another, these fundamental modes of the mind’s exploration of reality are mutually dependent and have been most productive in those rare but happy periods of history when their complementary nature has been recognized and they have been able to work together. The insights and skills generated by scientific advance will have always to look to the guidance of spiritual and moral commitment to ensure their appropriate application; religious convictions, no matter how cherished they may be, must submit, willingly and gratefully, to impartial testing by scientific methods. (4.2002, Letter to the World’s Religious Leaders—The Universal House of Justice)

The task for the session is for the group to focus on one or two paragraphs and seek to gain a deeper understanding what the text may mean for you, your current and future circumstances and how the session with a number of participants will motivate you to take possible actions.

Text to consider:

We put great reliance on you and on National Spiritual Assemblies to ensure that, in all the efforts made to acquaint the friends with the nature of this collective enterprise, the perspective of history is kept fully in view.

The civilization of today, for all its material prowess, has been found wanting, and the verdict has been issued […]:

“Know ye not that We have rolled up that which the people possessed, and have unfolded a new order in its place?” The establishment of Divine Civilization is, in the words of the Guardian, “the primary mission of the Bahá’í Faith”.

It is to be built upon the most foundational qualities, ones for which the world stands in great need: unity, trustworthiness, mutual support, collaboration, fellow feeling, selflessness, commitment to truth, a sense of responsibility, a thirst to learn, the love of an all-embracing heart.

(30 December 2021 – To the Conference of the Continental Boards of Counsellors, 2nd last §) www.bahai.org/r/758524518

Invitation to participate in a research project on consultation, collective inquiry & decision-making

Do you have experience with Bahá’í consultation, the process of collective inquiry & decision-making?

Would you like to participate in a research project that uses mainly conversation analysis to examine what helps some groups as they consult and explore reality together?

Are you currently engaged in Bahá’í consultation?

If the answer to those 3 questions is ‘yes’, then I would like to hear from you. Participating in the research only requires the autorisation to audio and/or video record a session, either physical or online.

This research project should take place at the university of Luxembourg and is motivated by the pressing need that humanity is facing today: to find a unifying vision of the future of society and of the nature and purpose of life.

[…] religion and science are the two indispensable knowledge systems through which the potentialities of consciousness develop. Far from being in conflict with one another, these fundamental modes of the mind’s exploration of reality are mutually dependent and have been most productive in those rare but happy periods of history when their complementary nature has been recognized and they have been able to work together. The insights and skills generated by scientific advance will have always to look to the guidance of spiritual and moral commitment to ensure their appropriate application; religious convictions, no matter how cherished they may be, must submit, willingly and gratefully, to impartial testing by scientific methods. (4.2002, Letter to the World’s Religious Leaders—The Universal House of Justice)

L’amélioration de notre monde

Le déclencheur de ces discussions autour de l’amélioration de notre monde était l’objectif de la conférence nationale organisée pendant le weekend du 7-9 mee au Parc Hôtel à Dommeldange, Luxembourg. https://www.bahai.lu. Un des invités, Rémy Haas, un ami de mon ami Michel v.A. ne pouvait pas participer à la conférence. Je lui ai donc proposé de se voir afin de continuer notre exploration du thème autour de la vie et de l’amélioration de notre monde. Après un moment de réflexion, je lui ai proposé d’ajouter nos conversations sur un petit blog que j’ai mis en place: https://jmnau.wordpress.com. Voici donc le déroulement de ces réflexions et vous êtes encouragé à laisser vos commentaires et suggestions. Je vous préviens que je suis entrain d’améliorer mes compétences en langue française, ceci grâce à mon épouse Esther Zana-Nau et les amis. Merci, bonne lecture et beaucoup de joie. J’adore l’humour.

Voici l’objectif de la conférence: Sur la base de l’appel universel de Bahá’u’lláh à œuvrer pour l’amélioration de notre monde et de sa vision de l’unicité de l’humanité, une vague de conférences est organisée dans le monde entier. Une conférence est organisée au Luxembourg. La conférence vise à donner à chaque participant l’occasion d’explorer le progrès et la prospérité de ses communautés. La conférence est ouverte à tous ceux qui souhaitent contribuer au bien-être des communautés dans lesquelles ils vivent. Les familles sont particulièrement bienvenues et des programmes spéciaux seront proposés aux enfants et aux jeunes. https://conference.bahai.lu/fr/

10.5.22

En ce magnifique jour ensoleillé mes pensées s’évadent vers ce qui est vraiment important dans notre vie. J’en ai tiré un petit poème intitulé “Ce qui est vraiment important“ que je propose de partager aujourd’hui.

Ce qui a vraiment de l’importance

La brève existence temporelle que nous vivons sur terre

Atteindra sa finalité un jour et ce n’est pas un mystère.

Alors, nous découvrirons, peut-être en toute conscience

Que nos idéaux matérialistes avaient très peu d’importance.

Tout ce que nous aurons amassé, nos biens et nos possessions

Passeront en conséquence à quelqu’un d’autre, en succession.

Même notre position sociale ou notre notoriété s’altèreront

Car, rien de tout cela n’aura d’importance là où nous irons.

Nous laisserons tout derrière nous lorsque nous partirons,

Nos rancœurs, nos tourments et nous oublierons les affronts.

Oubliées seront nos attentes, nos aspirations et nos intentions

Mais aussi nos succès, nos réussites et même nos rémunérations.

Dans une vie qui vaut la peine d’être vécue avec passion,

Ce qui est vraiment important ne sont pas nos possessions,

Ni ce que nous aurons reçu, ni ce que nous aurons amassé,

Mais plutôt ce que nous aurons donné de façon désintéressée.

Ce qui est important n’est pas non plus ce que nous aurons appris,

Mais ce que nous aurons transmis de ce que nous aurons compris.

Ce qui a vraiment de l’importance est chaque acte d’empathie,

Chaque marque d’indulgence, de bienveillance et de sympathie.

Ce qui a vraiment de l’importance est chaque action de générosité,

Chaque encouragement tout comme chaque initiative de bonté.

C’est l’amour que nous aurons donné qui a vraiment de l’importance

Chaque fois que nous l’aurons partagé au cours de notre existence.

Aussi, dès maintenant, vivons une vie qui a vraiment de l’importance,

Une vie d’amour partagé et de tolérance en toutes circonstances.

Rémy Haas – mai 2022

4.5.22

Je suis entrain de réfléchir et je demande votre avis. Il me semble que notre dialogue, nos réflexions, notre questionnement pourrait être partagé avec d’autres âmes susceptibles. Et qu’à travers cet échange, d’autres pourraient se joindre à nous, et ajouter leurs idées. Comme j’ai un petit blog, je pourrais voir comment le faire d’une façon claire et simple. Qu’en pensez vous ?

3.5.22

Bonsoir M. Nau,

Dieu nous a laissé libres de croire ou de ne pas croire. Ainsi, notre vie est ce que nous en faisons et chacun est responsable de l’orientation qu’il donne à sa vie. Donc sa destinée est le reflet fidèle de ses pensées, de ses paroles et de ses actes. Malheureusement, notre monde compte beaucoup d’êtres humains uniquement préoccupés par la réussite matérielle, l’argent, les biens, les possessions ou le statut social. Certains ont totalement rayé Dieu de leur vie. Après ils s’étonnent que leur vie soit devenue un vrai désastre, parfois même un véritable enfer.

La vie nous assènera ses mauvais coups aussi longtemps et aussi souvent que nécessaire jusqu’à ce que nous comprenions que nous marchons sur le mauvais chemin, jusqu’à ce que nous acceptions de changer d’état d’esprit, c’est-à-dire de changer notre façon de penser et d’agir. Tout part de nos pensées car ce sont des énergies que nous envoyons dans le monde, là où elles peuvent se réaliser. Si nous pensons négativement, notre vie sera triste et sans envergure. Si nous pensons positivement, notre vie sera épanouie et heureuse.

Allez dire cela aux gens et certains vous rirons au nez car leurs préoccupations sont ailleurs et souvent uniquement matérielles. Le spirituel les intéresse peu et ils ne lui font pas beaucoup de place dans leur quotidien. Jésus leur a dit ce qu’ils doivent faire. Le Bouddha leur a dit. Les apôtres leur ont dit. De nombreux auteurs leur ont dit. Des personnages célèbres leur ont dit. Mais ils n’écoutent pas et continuent à faire la guerre et toutes sortes d’actions négatives.

Le changement ne vient pas de l’extérieur mais de l’intérieur, dans notre esprit. C’est un travail sur soi que chacun doit entreprendre pour le salut de son âme. Nous ne pouvons malheureusement pas y changer grand-chose et parfois, à trop vouloir convaincre, on obtient l’effet contraire. Nous devons continuer à donner l’exemple, même à ceux qui rient de nous et de notre engagement. Chaque pierre que nous pouvons apporter contribue à la construction d’un édifice, à la construction du nouveau monde qui est en train de s’esquisser.

Oui, le monde est en train de changer très rapidement et le nouveau monde sera spirituel à n’en pas douter. Gardons confiance, nous sommes sur la bonne voie car nous partageons les valeurs élevées de l’amour. Ces valeurs que nous a enseigné Dieu lui-même. Ne nous laissons pas abattre par les dures épreuves de la vie. Elle doit nous marteler et façonner durement pour que nous comprenions que d’un mal sort souvent un bien. Restons connecté à cette force supérieure que nous appelons Dieu et prions car la prière est une force prodigieuse qui peut nous maintenir dans la bonne direction.

Bon courage. Très amicalement

26.4.22

Pour démarrer notre conversation, voici 3 éléments utiles:

Il est possible de voir la religion comme un véhicule, un outil qui permettre de transmettre, de canaliser des forces spirituelles existantes.

Aussi, peut-on voir la religion comme un moteur de civilisation. Je me rappelle maintenant d’avoir présenté ce thème lors d’une réunion, en français, car j’ai fait une partie de mes études en anglais. Vous trouverez la présentation ci-joint.

Et puis, j’aimerais vos réflexions sur ces 10 éléments, qui constituent les qualités les plus fondamentales, dont le monde semble avoir besoin maintenant, pour la construction et l’établissement d’une civilisation:

1. l’unité

2. la fiabilité

3. le soutien mutuel

4. la collaboration

5. le sentiment de camaraderie

6. le désintéressement

7. un engagement pour la vérité

8. un sens des responsabilités

9. une soif d’apprendre et

10. l’amour d’un cœur qui embrasse tout.

(extrait d’une lettre du 30.12.2021 de la maison universelle de justice, Haifa, Israël)

Voici donc quelques éléments de base pour démarrer notre conversation.

2.5.22

merci, je partage vos réflexions.

comment pourrions-nous avancer dans notre échange?

comment bâtir des communautés vibrantes?

comment permettre à tous de se connecter au divin?

Mes réflexions sur les 10 points proposés

1 – L’unité : les êtres humains peuvent être unis lorsqu’ils se passionnent pour une cause commune. Cela peut se traduire par un essor économique, par une religion, par une passion sportive, une langue, une culture ou une politique commune. Mais, en réalité les êtres humains ne peuvent être unis que lorsqu’ils ouvrent leur cœur et leur esprit à l’Amour d’où découlent tous les nobles sentiments dont ils sont capables. Sans l’Amour en eux, ils risquent de sombrer dans la peur. Il y a deux sentiments-racine d’où découlent tous les autres, la pensée de peur et la pensée d’Amour. Seul l’Amour peut réaliser l’union. La peur, quant à elle, conduit toujours aux pires conséquences.

2 – La fiabilité : lorsque nous parlons de fiabilité, à mon sens, nous pourrions aussi dire la fidélité ou la loyauté. Ces deux sentiments sont issus de l’Amour, donc ce sont des sentiments positifs qui naissent dans les esprits ouverts et communicatifs. Mais, dans notre monde, en parlant de fiabilité, nous pensons essentiellement à la fiabilité de l’information. A l’heure des fake-news en tous genres, il devient de plus en plus difficile de trier les informations pour retenir celles qui sont fiables et éviter celles qui sont fausses. Mais cela a toujours existé. Dans le temps, on appelait cela la propagande et l’endoctrinement. Sauf qu’à l’heure actuelle, avec les nouveaux médias et les réseaux sociaux, cela devient disproportionné et compliqué.

3 – Le soutien mutuel : on pourrait appeler cela la fraternité qui est le lien unissant les membres de la grande famille humaine. La fraternité ou le soutien mutuel sont des valeurs issues de l’Amour, donc positives et bienveillantes. Elles sont considérées comme de véritable liens de solidarité, de tolérance et de respect de l’autre. En fait, nous parlons ici des nobles valeurs humaines qui incluent également le pardon, la tolérance, l’amitié, …. Ces valeurs sont prônées par la plupart des religions.

4 – La collaboration : il s’agit là d’un travail de groupe, d’un travail collectif pour un objectif commun. Il s’agit de faire passer les besoins communs avant les intérêts personnels ce qui implique de mettre en arrière-plan les égos de chacun pour privilégier l’intérêt commun. Une bonne collaboration implique des esprits ouverts et communicatifs car la communication est primordiale pour pouvoir collaborer et progresser ensemble. La collaboration entraîne une certaine dynamique qui est basée sur la confiance mutuelle entre les membres.

5 – Le sentiment de camaraderie : ce point rejoint le point précédent.

6 – Le désintéressement : je pense que nous partons de désintéressement quand nous privilégions les aspects spirituels par rapport aux aspects matériels. Le bonheur authentique est un bonheur spirituel car le bonheur matériel est trop instable, fluctuant et par nature, éphémère. Le monde actuel, trop orienté matériellement est en phase de déclin. Mais, le déclin est réversible si l’humanité se ressaisi et réoriente ses pensées vers Dieu, vers le spirituel. André Malraux, ministre du Général De gaulle disait : “le 21ème siècle sera religieux ou ne sera pas“. En conséquence, les évènements actuels dans le monde nous rappellent à cette réalité. Soit nous changeons d’état d’esprit, soit la Vie continuera à nous asséner ses mauvais coups jusqu’à ce que nous comprenions que nous marchons sur le mauvais chemin.

7 – Un engagement pour la vérité : ce thème est fondamental car rien de concret ne peut se construire sur le mensonge ou la fausseté. Dire et chercher la vérité en toutes choses est comme construire une destinée en utilisant les meilleurs matériaux. C’est la seule façon de construire un destin solide et viable. Je crois que dans ce domaine nous devons faire abstraction de nos certitudes qui se révèlent souvent fausses et faire preuve de beaucoup plus d’humilité. L’humilité est une forme de sagesse que nous devons acquérir en passant les épreuves que la Vie nous présente en gardant confiance en cette force supérieure qui nous dépasse et que nous appelons Dieu.

8 – Un sens des responsabilités : être responsable veut tout simplement dire, accepter que ce qui nous arrive dépende uniquement de nous. Dieu nous a laissé libres de croire ou de ne pas croire, libres d’avoir la foi ou non, libres de nos choix et de nos décisions. Tant que nous pensons que tout ce qui nous arrive est de la faute des autres, du conjoint, du voisin, du chef, du gouvernement, etc, nous faisons fausse route. Tout ce qui nous arrive est la résultante de nos pensées. Lorsque nos pensées sont négatives, notre vie bascule dans le négatif. Lorsque nos pensées sont positives, notre chemin vers le bonheur s’éclaire automatiquement. Nos choix et nos décisions ont des conséquences et c’est à nous de les assumer, personne ne peut le faire à notre place. C’est notre responsabilité personnelle.

9 – Une soif d’apprendre : apprendre, encore et toujours, ne jamais renoncer, voilà la clé pour progresser. Les cailles rôties ne tombent pas toutes seules dans notre assiette et le bonheur ne se satisfait pas de la facilité. Il demande des efforts car le bonheur authentique n’est pas gratuit, il ne nous est pas donné gratuitement, il demande des efforts soutenus. Chaque échec, chaque souffrance est un pas vers le succès, vers la réussite, vers le bonheur. Confucius disait il y a 2500 ans : “La gloire n’est pas de ne jamais tomber, la gloire c’est de toujours se relever après être tombé“. Apprendre, aller dans le monde, oser s’exposer, faire ce que l’on n’a peut-être jamais fait, sortir de sa zone de confort, aller vers les autres, rechercher Dieu, voilà quel est le chemin du salut de notre âme.

10 – L’amour d’un cœur qui embrasse tout : nous parlons ici de l’Amour dans toute sa plénitude, c’est-à-dire, l’Amour qui gravite autour du monde en trois dimensions :

  • La dimension en profondeur, vers soi-même. S’aimer, être indulgent et compréhensif envers soi-même, savoir se pardonner ses erreurs, voilà quelle est la différence entre l’amour-propre qui est l’amour dans le regard des autres.

  • La dimension horizontale, vers les autres. L’Amour authentique ne peut survive seul car c’est un Amour partagé. C’est lui qui règle les pulsations de l’univers comme le cœur règle les pulsations de la Vie.

  • La dimension verticale, vers Dieu. Sans l’Amour de Dieu, l’humanité ne peut vivre car, l’Amour émane de Dieu. C’est Dieu, par son Amour infini, sans conditions, qui sauve l’humanité de la perdition. C’est l’Amour de Dieu pour les Hommes qui peut nous conduire au salut de notre âme. C’est par l’Amour de Dieu que les êtres humains possèdent en eux cette étincelle divine qui nous relie à notre Créateur.

Conclusion : dans sa grande mansuétude, Dieu nous a indiqué le chemin du salut, c’est l’Amour dans toute sa plénitude. En nous laissant libres de choisir, Il veut nous éviter de devenir des assistés et Il veut nous rendre responsable de notre bonheur et de l’avenir du monde. Pour nous permettre de comprendre Sa volonté, Il nous fait passer autant d’épreuves que nécessaire pour que nous changions d’état d’esprit. De nos pensées dépend notre Vie et le devenir du monde. En orientant nos pensées vers l’Amour, nous pouvons développer les plus beaux sentiments dont nous sommes capables par notre filiation divine. De l’Amour découlent tous les admirables sentiments tels que la bienveillance, l’indulgence, la générosité, la bonté, la fraternité, la disponibilité, l’amitié, la tendresse, l’altruisme, la tolérance, le pardon, etc…

Rémy Haas

Bonjour M. Nau,

Je vous remercie pour l’intérêt que vous portez à mes écrits et que vous transmet mon ami Michel v.A. Cela me fait grand plaisir car, si j’écris d’abord pour moi-même afin d’éclairer ma conscience, je suis aussi très heureux de pouvoir transmettre mes messages à mes semblables. Ainsi, j’envoie mes écrits à de nombreux amis qui s’en réjouissent.

Pour ce qui est de votre désir de communiquer et d’échanger avec moi, cela aussi me convient car j’aime échanger avec les autres, surtout lorsque nous pouvons échanger sur la même longueur d’ondes, comme avec Michel par exemple. …

Peut-être pourrions, dans un premier temps, échanger quelques mails sur les sujets qui vous intéressent ? Et selon l’évolution, nous pourrions voir comment nous pouvons progresser ensemble. Qu’en pensez-vous ?

Bien à vous. Très amicalement.