Sweet enchanting stories

One of the Iranian traditions has been storytelling and recitation. In teahouses, professional storytellers have long practiced this tradition. Gradually, the practice was picked up by families who would pass the time telling stories around the family Kursí, (a traditional Iranian heating system. A charcoal heater is placed under a low table and a huge quilt is draped over the table with seats placed around the table. This serves as a favourite gathering place and the centre of activities on cold evenings) with a grandmother or grandfather assuming the role of storyteller.

When Bahá’u’lláh was in Baghdád, He would often visit teahouses at the riverside, where storytelling took place, in order to promulgate the Cause of God. In my childhood, my grandmother would come from Sháhrúd to Tihrán to visit us once or twice a year. Whenever she came, storytelling around the Kursí was a favorite pastime and she would mesmerize us with fairy tales and stories about the beautiful princess, and stories from the Book of Kings and One Thousand and One Nights. During her stay, the stories would be repeated several times as she would tell them so enchantingly that we would insist upon it even though it was repetitious.

Storytelling has a respected position in Iranian culture; often kings would have court storytellers to keep them entertained in the evenings. Sháh ‘Abbás, the Safavid, would sit in an upper chamber in the Chihil Sutún Palace among his courtiers listening to storytellers’ recitations in a special room down below, equipped with special sound-conveying pipes, carrying the sound to his chamber. Most stories would be epic poetry, often conveying moral messages.

When my sisters, brother and I were older and married and had children, my children would often ask me to tell them stories on long winter evenings. Being weary after the day’s work and concerned that the children attend to their school work I would not usually agree to their request, but on holidays and weekend evenings I would consent and entertain them. Whenever I found Bahá’í story books I would utilize them for this purpose. Time passed; the children grew up and got married and had their own children, blessing me with twelve grandchildren. In 1969 we immigrated to Canada. Now it was the grandchildren who would ask me to tell them stories. As they did not know Persian well, I would often have to use very simple language in telling them stories. Mostly these were Bahá’í stories. Once, a Victoria area Local Spiritual Assembly organizing a gathering asked me to tell a few stories. My presentation was warmly received. Similarly, at a gathering in the presence of Amat’ul-Bahá Rúhíyyih Khánum, I was honored to tell a short Bahá’í story, which received her warm encouragement.

On a trip to the South of France I met a dear old friend, Mr. Amír Farhang Ímání, and shared with him my wish to put together a collection of stories. He encouraged me and gave me a copy of an eight hundred page memoir of Dr. Zíá Baghdádí in Arabic, containing many stories. Dr. Baghdádí had spent some ten years in ‘Abdu’l-Bahá’s presence recording his memoirs daily. ‘Abdu’l-Bahá was wont to relate wonderful stories during His conversations and discourses, lifting the spirits of His audience. Dr. Baghdádí recorded these stories. I was much obliged to Mr. Ímání to receive a copy of such a wonderful book.

When I returned to Canada, I asked a few friends to get together once a week, reading and translating stories from these memoirs. When the translation into Persian was nearing completion, it occurred to me to have them translated into English as well, which was accomplished with Ehsan Erfanifar’s assistance. My thanks to him and to Mr. Akbar Fana’ian and Mrs. Naghmeh Rahmánían who assisted with the Arabic-Persian translation, and to Mr. Enayat Bahrami for copy transcription of the stories. It should be noted here that some of the stories have previously appeared in other books but such stories are still enjoyable even repeated. I hope the reader will view this book with forgiving eyes; I am not a writer and my profession entailed working with construction material.

Aziz Rohani

Victoria, Canada

File download: rohani_sweet_enchanting_stories.pdf

ISLÁM : Le Chemin à Suivre – Réflexions d’un Bahá’í sur des sujets Islamiques et Bahá’ís, par Rowshan Mustapha

Livre: ISLÁM: Le chemin à suivre, par Rowshan Mustapha

Traduite par Ulfet Bouchoucha du livre original en anglais

ISLÁM : The Road Ahead de Rowshan Mustapha

Introduction

Islám : Quel Avenir ? Durant des dizaines d’années j’ai eu l’occasion de parler avec des amis Nord Africains, jeunes et vieux, au sujet de la religion et principalement du rapport entre l’Islám et la Foi Bahá’íe – sujet qui se renouvelle aujourd’hui autant de fois que durant les années de mes premières discussions d’il y a presque trois quart d’un siècle au paravent. Il est certain que durant ce trois quart de siècle, des changements ont eu lieu dans le monde à une cadence de plus en plus rapide modifiant tous les aspects de notre vie. Ces changements rapides dus principalement à la science et à la technologie, affectent nos modes de vie, nos mœurs et nos pensées, même si nous essayons d’y résister. Un des changements qui nous a grandement affectés, nous, les Nord Africains, est le nombre d’entre nous qui ont émigré en Europe, et principalement en France. …

Livre: ISLÁM: Le chemin à suivre, par Rowshan Mustapha

Réactions des Médias – à l’occasion de la visite de Hassan ROHANI en France – concernant la Persécution des Bahà’is en IRAN.

La visite du Président iranien, Hassan ROHANI, en France, a été une occasion pour les médias français de rappeler le non-respect des Droits de l’Homme en IRAN, ainsi que la persécution continuelle des Bahá’is dans ce pays.

Voici, ci-dessous, pour votre information, quelques exemples de médias qui ont cité les persécutions des Bahá’is en Iran dans le contexte de cette visite.

RELIGIONS DU MONDE

“L’Iran et la liberté religieuse des Baha’is”

Émission Radio de 10 mn

Par Geneviève Delrue

Diffusion : Dimanche 31 Janvier 2016.

Les lieux saints bahá’is en Israël (photo d’illustration).Source : unesco.org/fr

(Photo ajoutée par RFI sur son site.)

Le grand retour de l’Iran sur la scène internationale va-t-il infléchir la nature théocratique du régime, ouvrir le pays à la « normalisation religieuse » demandée par les jeunes, et mettre fin à la répression des minorités religieuses à commencer par celle des Baha’is ?

Nasser Elemadi de la section persane de RFI ; Sophie Menard, porte-parole des Baha’is de France et le témoignage d’une jeune femme iranienne qui n’a pu entrer à l’université publique, en raison de son appartenance à la communauté baha’ie, et dont le père pour le même motif a été en prison pendant plusieurs années.

 

RELIGIONS DU MONDE

  • Émission de TV sur France 5 « C dans l’air » : « Iran notre nouvel ami » – Frédéric ENCEL mentionne les persécutions des Bahá’is à la 59’45 environ. Jeudi 28 janvier 2016.

http://www.france5.fr/emissions/c-dans-l-air/diffusions/28-01-2016_454410

Les Baha’is demandent à François Hollande de se faire l’écho de leurs doléances auprès du Président Rohani

Jeudi 28 janvier 2016 –

Hier a commencé la première visite officielle en France d’un président de la République islamique d’Iran. Cette visite met un terme à près de 16 ans de tensions entre les deux pays. La venue de Hassan ROHANI représente donc un tournant historique dans les relations entre Paris et Téhéran et aura une dominante clairement économique.

Temple Bahá’i à New Delhi [Inde]

Ce moment d’ouverture et de décrispation peut être l’occasion de parler sans se fâcher et dans le respect mutuel de quelques sujets sensibles…

Les Baha’is constituent la plus importante minorité religieuse non musulmane d’Iran et souffrent de persécutions et d’un statut de citoyens relégués : environ 300 000 en Iran, ces adeptes d’une religion très humaniste qui place la recherche individuelle, l’égalité entre hommes et femmes au cœur de leur démarche, sont empêchés d’exercer leur culte, plusieurs dizaines d’entre eux sont en prison et l’accès aux universités leur est interdit.

En 2014, un imam chiite manifestait son soutien, de façon très poétique, à la communauté baha’ie mais dans l’ensemble la censure empêche de parler librement de leur sort en Iran.

Au niveau international, les Nations unies s’inquiètent chaque année de la situation des Baha’is mais rien n’y fait. En France, la diplomatie parlementaire commence à s’intéresser à cette minorité : une Amicale parlementaire s’est créée en 2015 et espère profiter du dégel des relations avec l’Iran pour faire avancer la cause de ces Iraniens.

Entretien avec Sophie Ménard, porte-parole des Baha’is en France.

Qu’attendez-vous de François Hollande et de cette visite du président iranien ?

La France est le pays des droits de l’homme et elle se dit protectrice des minorités partout dans le monde. Le président François Hollande connaît la situation de notre communauté en Iran et en suit les développements. J’aimerais simplement qu’il l’évoque avec Hassan ROHANI. Qu’il lui demande l’inscription de la religion baha’ie dans la Constitution iranienne aux côtés des autres religions minoritaires du pays, pour que les baha’is aient les mêmes droits que tous les citoyens iraniens.

Quels sont vos principaux soutiens en France actuellement ?

 

[Le Sénateur] Roger Karoutchi lors du Colloque sur les Baha’is.

Paris, le 12 novembre 2015 – DR

Le 21 juillet 2015, quelques jours avant son voyage officiel en Iran, Laurent Fabius a déclaré être conscient des discriminations subies par les Baha’is d’Iran. Il a ajouté que ces actes allaient « à l’encontre en particulier du Pacte international pour les droits civils et politiques, auquel les autorités iraniennes ont librement souscrit ». Cette prise de position est très importante pour nous.

Tout comme l’existence et le travail de “l’Amicale Parlementaire de Soutien aux Baha’is”, créée en 2015 à l’initiative de Roger Karoutchi [Sénateur] et Michel Herbillon [Député]. Aujourd’hui, 30 députés et sénateurs les ont rejoints et s’engagent pour nous. Mais il y a aussi des sympathisants parlementaires qui mènent des actions individuelles de soutien.

En quoi cette Amicale parlementaire vous aide-t-elle et quelles sont ses actions ?

Le fait que cette Amicale parlementaire existe est déjà une aide considérable. Parler de la situation et la faire connaître est essentiel pour nous, étant donné que les autorités iraniennes sont dans le déni total des discriminations dont souffrent les Baha’is aujourd’hui.

L’Amicale offre une voie de diffusion de l’information qu’elle répercute à tous les niveaux politiques, comme une caisse de résonance. En novembre 2015, elle a organisé un colloque de réflexion sur le thème : « Comment défendre les libertés fondamentales et les promouvoir ? » Cette réflexion générale va tout à fait dans notre sens et celui de notre foi, selon laquelle, l’humanité est une. Car au-delà des droits des Baha’is en Iran, ce sont ceux de tous les hommes que nous voulons protéger.

Catherine Fuhg

http://www.opinion-internationale.com/2016/01/28/les-bahais-demandent-a-francois-hollande-de-se-faire-lecho-de-leurs-doleances-aupres-du-president-rohani_40157.html

  • Émission de TV sur LCP « Ça vous regarde » : « Liberté religieuse en Iran (!?) Sauf pour les Baha’is », à la 24″38, Azadeh Kian, sociologue. Jeudi 28 Janvier 2016.
  • Lettre ouverte publiée sur Libération et signée par des organisations des Droits de l’Homme : « Ne sacrifions pas les Droits de l’Homme pour des Airbus ! » Mercredi 27 janvier 2016.

http://www.liberation.fr/debats/2016/01/27/ne-sacrifions-pas-les-droits-de-l-homme-pour-des-airbus_1429337

  • Lettre ouvertesignée par 65 Députés et Sénateurs français, de la majorité et de l’opposition, publiée sur Le Figaro :

« Visite du Président iranien Hassan Rohani : Lettre de 65 parlementaires à François Hollande ».
Jeudi 28 janvier 2016.

http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2016/01/27/31001-20160127ARTFIG00404-visite-du-president-iranien-hassan-rohani-lettre-de-50-deputes-a-francois-hollande.php

  • Lettre ouverte signée par Shirin ÉBÂDI [“Prix Nobel de la Paix”], la LDH et la FIDH (Mouvement Mondial des Droits Humains) :

“Rouhani en France : pas de business en Iran au détriment des droits humains”.
Lundi 25 janvier 2016 :

https://www.fidh.org/fr/regions/asie/iran/rohani-en-france-pas-de-business-en-iran-au-detriment-des-droits

Voir également dans “Tribune de Genève” le blog de :

Danièle Bianchi : “Iran nouveau : le bonheur pour tous ?”

http://www.tdg.ch/vivre/daniele-bianchi-iran-nouveau-bonheur/story/11985113

Trois vidéos pour mieux comprendre :

Résumé des persécutions subies par les Bahá’is en Iran :

https://www.youtube.com/watch?v=_dP23TR8COU

Témoignage « Être Bahá’i en Iran », par Shabnam Toulouie, artiste iranienne.

https://www.youtube.com/watch?v=HRvMOzbvKjs

StopClosingsShops ! (2’45 min) :

https://www.youtube.com/watch?v=n7T8rEdIAIA

Je suggère, également, aux Persanophones, de regarder cette vidéo (en Persan) :
C’est une interview du Dr Saïd ROUHANI par “Noveen TV”.

https://youtu.be/JzJ60cH3nD8

برای فردا – “بهائیان فرانسه”

Pour plus d’informations s’adresser à :

Sophie MÉNARD, Directrice du Bureau des Affaires Extérieures des Bahá'is de France.

Mob: +33 (0)6 63 55 49 14

Centre National Bahá’i
45 Rue Pergolèse
75116 PARIS (France)

www.bahai.fr

4 questions et réponses sur l’islam et la foi baha’ie

Veuillez trouver ici une présentation faite lors d’un atelier à l’école baha’ie 2015 à l’auberge de jeunesse à Echternach au Luxembourg.

Vous avez la possibilité de télécharger ces questions et réponses en version pdf à la fin du document

springtree

Questions aux baha’is

Question1 : Pourquoi les musulmans n’acceptent-ils pas une autre religion ?

· Les musulmans pensent que l’Islam est parfait, c’est la vraie Religion et que Dieu interdit d’en accepter tout autre Religion.

« Aujourd’hui je vous ai rendu parfaite votre religion »(La table servie 5/5)

« La vrai religion aux yeux de Dieu est l’Islam »(La famille d’Imran 3/17)

« Quiconque désire une autre religion que l’Islam, il ne sera pas accepté de lui et Il sera dans l’autre monde du nombre des malheureux. »

(La famille d’Imran 3/85)

· Question 1-1:

Que veut dire la religion parfaite pour son jour ?

· Question 1-2:

Que veut dire l’Islam ?

· Question 1-3:

Qui avait l’autorité pour interpréter les versets du Coran ?

Question2 : Pourquoi les musulmans n’acceptent-ils pas un autre Messager ?

· Les musulmans croient que Muhammad (PSL) est le dernier prophète et (Messager) et que Dieu n’enverra plus de Message.

« Muhammad n’a jamais été le père de l’un de vos hommes, mais le messager d’Allah et le sceau des prophètes. Allah est Omniscient ». ( Al-Ahzâb 33 v :40)

· Question 2-1:

Y a-t’il une différence entre un prophète et un messager ?

· Question 2-2 :

Le Coran annonce-t-il la fin de la révélation de Dieu aux hommes?

Sinon y’aura-t-il d’autres Messagers après Muhammad (PSL)?

Question3 : Que Signifie la fin du monde pour les musulmans?

· Les musulmans croient qu’à la fin des temps Le Mehdi et Issa viendront pour propager l’Islam sur terre en appliquant le Coran, puis le monde sera détruit par des catastrophes, Dieu créera une nouvelles terre et des nouveaux cieux, et les gens resusciteront de leurs tombes pour le jugement dernier qui permettra aux uns d’aller au Paradis et au autres d’aller en Enfer.

“… au jour où la terre sera remplacée par une autre, de même que les cieux et où ( les hommes) comparaîtront devant Allah, l’Unique, le Dominateur Suprême.” (Coran, 14 .48)

· Question 3-1 :

Fin du monde ou fin des temps et qu’est-ce que ça signifie?

· Question 3-2 :

Que se passera-t-il à la fin des temps ?

· Question 3-3 :

Qu’est-ce que la résurrection, la vie et la mort ?

· Question 3-4 :

Que devient le Coran à la fin des temps?

· Question 3-5 :

Que deviennent les musulmans et l’Islam à la fin des temps ?

Question4 : Le Báb et Bahá’U’lláh confirment-ils les prophéties sur le Mehdi et Issa?

Réponses aux questions aux baha’is

  • Réponse 1-1:

La Religion parfaite : chaque religion est parfaite ou complète pour son jour.

AN-NISA’ (LES FEMMES) 5.44

Nous avons fait descendre la Thora dans laquelle il y a guide et lumière C’est sur sa base que les prophètes qui se sont soumis à Allah, ainsi que les rabbins et les docteurs jugent les affaires des Juifs. Car on leur a confié la garde du Livre d’Allah, et ils en sont les témoins. Ne craignez donc pas les gens, mais craignez Moi. Et ne vendez pas Mes enseignements à vil prix. Et ceux qui ne jugent pas d’après ce qu’Allah a fait descendre, les voilà les mécréants.

Puis Nous avons donné à Moïse le Livre complet en récompense pour le bien qu’il avait fait, et comme un exposé détaillé de toute chose, un guide et une miséricorde. Peut-être croiraient-ils en leur rencontre avec leur Seigneur

Chapitre 6. AL-AN’AM (LES BESTIAUX) (6.154)

Et Nous écrivîmes pour lui, sur les tablettes, une exhortation concernant toute chose, et un exposé détaillé de toute chose… Chapitre 7. AL-A’RAF(7.145)

AN-NISA’ (LES FEMMES) 5.47

Que les gens de l’Evangile jugent d’après ce qu’Allah y a fait descendre, Ceux qui ne jugent pas d’après ce qu’Allah a fait descendre, ceux-là sont les pervers.

AN-NISA’ (LES FEMMES) 5.48

Et sur toi (Muhammad) Nous avons fait descendre le Livre avec la vérité, pour confirmer le Livre qui était là avant lui et pour prévaloir sur lui. Juge donc parmi eux d’après ce qu’Allah a fait descendre…

  • Réponse 1-2: L’Islam

« Certes, la religion acceptée d’Allah, c’est l’Islam. Ceux auxquels le Livre a été apporté ne se sont disputés, par agressivité entre eux, qu’après avoir reçu la science. Et quiconque ne croit pas aux signes d’Allah… alors Allah est prompt à demander compte! » (Al Imran 3 v :19)

Verset: 3.67

Abraham n’était ni Juif ni Chrétien. Il était entièrement soumis à Allah (Musulman). Et il n’était point du nombre des Associateurs. (Islam, Coran)

Verset: 22.78

Et luttez pour Allah avec tout l’effort qu’Il mérite. C’est Lui qui vous a élus; et Il ne vous a imposé aucune gêne dans la religion, celle de votre père Abraham, lequel vous a déjà nommés Soumis “Musulmans” avant (ce Livre) et dans ce (Livre), afin que le Messager soit témoin contre vous, et que vous soyez vous-mêmes témoins contre les gens. Accomplissez donc la Salât, acquittez la Zakát et attachez-vous fortement à Allah. C’est Lui votre Maître. Quel Excellent Maître! Et quel Excellent Soutien! (Islam, Coran)

Verset: 39.12

et il m’a été ordonné d’être le premier des soumis (musulmans). (Islam, Coran)

Verset: 2.132

Et c’est ce qu’Abraham recommanda à ses fils, de même que Jacob: “ô mes fils, certes Allah vous a choisi la religion: ne mourrez point, donc, autrement qu’en Soumis”! (à Allah).(Islam, Coran)

Verset: 2.133

Etiez-vous témoins quand la mort se présenta à Jacob et qu’il dit à ses fils:

“Qu’adorerez-vous après moi”? – Ils répondirent: “Nous adorerons ta divinité et la divinité de tes pères, Abraham, Ismaël et Isaac, Divinité Unique et à laquelle nous sommes Soumis”. (Islam, Coran)

Verset: 2.136

Dites: “Nous croyons en Allah et en ce qu’on nous a révélé, et en ce qu’on a fait descendre vers Abraham et Ismaël et Isaac et Jacob et les Tribus, et en ce qui a été donné à Moïse et à Jésus, et en ce qui a été donné aux prophètes, venant de leur Seigneur: nous ne faisons aucune distinction entre eux. Et à Lui nous sommes Soumis. ” (Islam, Coran)

Verset: 3.52

Puis, quand Jésus ressentit de l’incrédulité de leur part, il dit: “Qui sont mes alliés dans la voie d’Allah?” Les apôtres dirent: “Nous sommes les alliés d’Allah. Nous croyons en Allah. Et sois témoin que nous Lui sommes soumis. (Islam, Coran)

Verset: 6.161

Dis: “Moi, mon Seigneur m’a guidé vers un chemin droit, une religion droite, la religion d’Abraham, le soumis exclusivement à Allah et qui n’était point parmi les associateurs. (Islam, Coran)

Verset: 10.84

Et Moïse dit: ” ô mon peuple, si vous croyez en Allah, placez votre confiance en Lui si vous (Lui) êtes soumis”. (Islam, Coran)

Verset: 28.53

Et quand on le leur récite, ils disent: “Nous y croyons. Ceci est bien la vérité émanant de notre Seigneur. Déjà avant son arrivée, nous étions Soumis “.(Islam, Coran)

Verset: 30.53

Tu n’es pas celui qui guide les aveugles hors de leur égarement. Tu ne fais entendre que ceux qui croient en Nos versets et qui sont alors entièrement soumis [musulmans]. (Islam, Coran)

Verset: 43.69

Ceux qui croient en Nos signes et sont soumis (musulmans), (Islam, Coran)

Résumé :

-Abraham était musulman ( soumis à la volonté de Dieu ), car il a obéit à ce que Dieu lui a révélé.

-Abraham recommada à ses fils d’être soumis à la volonté de Dieu (musulmans) avant de mourir.

-Moise dit à son peuple qu’il est soumis à la volonté de Dieu ( musulman ) , s’il a confiance en Lui.

-Les apôtres en suivant Jesus, ils ont crûent à Dieu et donc se sont soumis à sa volonté ( devenus musulmans ).

-Mohammad était le premier des soumis ( musulman) , car comme Abraham, il a reçu la révélation de Dieu et Lui a obéit.

-Ceux qui on accepté Mohammad, se sont soumis à la volonté de Dieu( sont musulmans ).

-ceux qui croient aux versets de Dieu, se soumettent à sa volonté (sont musulmans )

-ceux qui croient aux signes de Dieu, se soumettent à sa volonté (sont musulmans )

>> se soumettre à la volonté de Dieu : c’est accepter totalement ce que Dieu décide et obeir

sans conditions à tout Messager venant de Dieu .

Réponse 1-3: l’interprétaion du Coran

Le coran: 114 sourates composées de versets (des versets sans équivoque et des versets qui peuvent prêter à d’interprétations diverses)

Chapitre 3. AL-‘IMRAN (LA FAMILLE D’IMRAN)

(3.7) C’est Lui qui a fait descendre sur toi le Livre: il s’y trouve des versets sans équivoque, qui sont la base du Livre, et d’autres versets qui peuvent prêter à d’interprétations diverses. Les gens, donc, qui ont au coeur une inclination vers l’égarement, mettent l’accent sur les versets à équivoque, cherchant la dissension en essayant de leur trouver une interprétation, alors que nul n’en connaît l’interprétation, à part Allah…

Chapitre 75. AL-QIYAMAH (LA RESURRECTION)

(75.16) Ne remue pas ta langue pour hâter sa récitation:(a)
(75.17) Son rassemblement (dans ton coeur et sa fixation dans ta mémoire) Nous incombent, ainsi que la façon de le réciter.(a)
(75.18) Quand donc Nous le récitons, suis sa récitation.(a)
(75.19) A Nous, ensuite incombera son explication.

(C’est-à-dire que c’est Dieu qui en donnera les explications)

Chapitre 7. AL-A’RAF (LES LIMBES)

(7.52) Nous leur avons, certes, apporté un Livre que Nous avons détaillé, en toute connaissance, à titre de guide et de miséricorde pour les gens qui croient.
(7.53) Attendent-ils encore son explication? Le jour où son explication sera arrivée, ceux qui auparavant l’oubliaient diront: “Les messagers de notre Seigneur sont venus avec la vérité. Y a-t-il pour nous des intercesseurs qui puissent intercéder en notre faveur?…

Réponse 2-1: le Sceau des prophètes

le Saint Coran ne dit pas dernier des Messagers, ni ailleurs dans le Coran. Il clôt le cycle prophétique avant la fin des temps et la venue du Mehdi et Issa.

Abû Umâma rapporte ainsi avoir posé les questions suivantes au Prophète (صلى الله عليه و سلم): “O Prophète de Dieu, quel homme a été le premier prophète ?
– C’est Adam.
– O Prophète de Dieu, Adam, un prophète ?
– Oui, un prophète, auquel Dieu a parlé ; Il l’a créé de Sa Main, ensuite y a insufflé l’âme puis lui a dit : “Adam, avance”.
– O Messager de Dieu, quel a été le nombre total de prophètes [Nabiy]?
– Il y a en eu cent vingt quatre-mille ; trois cent quinze parmi eux ont été messagers…”. (Silsilat ul-ahâdîth as-sahîha 6/359-360, sahîh li ghayrihi d’après Al-Albânî)

Réponse 2-2 :

« Dis: “Si la mer était une encre (pour écrire) les paroles de mon Seigneur, certes la mer s’épuiserait avant que ne soient épuisées les paroles de mon Seigneur, quand même Nous lui apporterions son équivalent comme renfort.” » ( Al-Kahf 18 v : 109 )

« Quand bien même tous les arbres de la terre se changeraient en calames (plumes pour écrire), quand bien même l’océan serait un océan d’encre où conflueraient sept autres océans, les paroles d’Allah ne s’épuiseraient pas. Car Allah est Puissant et Sage ».( Louqmân 31 v:27 )

« Et lorsqu’Allah prit cet engagement des prophètes: “Chaque fois que Je vous accorderai un Livre et de la Sagesse, et qu’ensuite un messager vous viendra confirmer ce qui est avec vous, vous devez croire en lui, et vous devrez lui porter secours.” Il leur dit: “Consentez-vous et acceptez-vous Mon pacte à cette condition?” – “Nous consentons”, dirent-ils. “Soyez-en donc témoins, dit Allah. Et Me voici, avec vous, parmi les témoins. » (Al Imran 5 v :81)

“Lorsque Nous prîmes des prophètes leur engagement, de même que de toi, de Noé, d’Abraham, de Moïse, et de Jésus fils de Marie: et Nous avons pris d’eux un engagement solennel.”(Coran, 33.7)

« Ô enfants d’Adam! Si des messagers (choisis) parmi vous viennent pour vous exposer Mes signes, alors ceux qui acquièrent la piété et se réforment, n’auront aucune crainte et ne seront point affligés. » ( Al-A-râf 7 v : 35)

Qur’ân 7/31-37 : ô enfants d’Adam, dans chaque lieu de Salât portez votre parure (vos habits). Et mangez et buvez; et ne commettez pas d’excès, car Il [Allah] n’aime pas ceux qui commettent des excès… ( Il s’agit des musulmans)

Le verset suivant se refêre à Mohammad (paix sur lui) en tant que Messager :

Seigneur! Nous avons entendu un Appeleur ( monaâdiyan ) qui appelle ainsi à la foi: “Croyez en votre Seigneur” et dès lors nous avons cru. Seigneur, pardonne-nous nos péchés, efface de nous nos méfaits, et place nous, à notre mort, avec les gens de bien. (3.193 Chapitre 3. AL-‘IMRAN (LA FAMILLE D’IMRAN)

En arabe :

« Rabbanâ. Innanâ samiinâ monadiyan…segneur nous avons entendu un appeleur… »

le verset autre verset se refère à un autre Messager venant resusciuter les morts spirituels

( les sourds qui n’écoutent pas la parôle révélée et les aveugles qui ne veulent pas la voir) :

Et sois à l’écoute, le jour où l’Appeleur (al-mounádi=appeleur) appellera d’un endroit proche ( Akka où Bahá’u’llah lance son Appel ),

le jour où ils entendront en toute vérité le Cri. Voilà le jour de la Résurrection.

(50.41-42 Chapitre 50. CAF)

Remarque : Akka terre oû se passera la Résurrection selon les hadith

en arabe :

« oua stamii yaouma younádi al-mounadi min makánin kariib…

Chapitre 98. AL-BAYYINAH (LA PREUVE)

(98.1) Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. Les infidèles parmi les gens du Livre, ainsi que les Associateurs, ne cesseront pas de mécroire jusqu’à ce que leur vienne la Preuve évidente:(a)
(98.2) un Messager, de la part d’Allah, qui leur récite des feuilles purifiées.
(98.3) dans lesquelles se trouvent des livres (prescriptions) d’une rectitude parfaite.

“Et Nous n’avons jamais puni [un peuple] avant de [lui] avoir envoyé un Messager.”

(Coran, 17.15)

“ô notre peuple! Répondez au prédicateur d’Allah [Dá’í] et croyez en lui…”

(Coran, 46.31)

“Quand la terre tremblera d’un violent tremblement, et que la terre fera sortir ses fardeaux, et que l’homme dira: “Qu’a-t-elle?” ce jour-là, elle contera son histoire, selon ce que ton Seigneur lui aura révélé [ordonné].”

(Coran, 99.1-5)

“Le jour où l’Esprit et les anges se dresseront en rangs, nul ne saura parler, sauf celui à qui le Tout Miséricordieux aura accordé la permission, et qui dira la vérité [ce jour
sera Yumu’l-Haqq, le Jour de Vérité].” (Coran, 78.38)

Réponse 3-1 :

« Pour chaque communauté il y a un terme. Quand leur terme vient, ils ne peuvent le retarder d’une heure et ils ne peuvent le hâter non plus. » ( Al-A-râf 7 v : 34)

« A chaque communauté un Messager. Et lorsque leur messager vint, tout se décida en équité entre eux et ils ne furent point lésés.» ( Yoûnous 10 v : 47 )

« … Chaque échéance à son terme prescrit..Allah efface ou confirme ce qu’Il veut et l’Ecriture primordiale est auprès de Lui. ( Ar-Ra’d 13 v :38-39 ) »

« Or Nous ne détruisons aucune cité sans qu’elle n’ait eu (un terme fixé en) une Ecriture connue. »( Al-Hijr 15 v :4 )

« Nulle communauté ne devance son terme, ni ne le retarde. » ( Al-Hijr 15 v :5 )

Réponse 3-2 :

Les déserts seront construits
“L’Heure ne viendra pas avant que la terre des arabes ne soit couverte de ruisseaux…” (Ahmad, Mouslim, Al-Hâkim)
“Quand les déserts seront construits et les villes détruites…” (At-Tabarâni)

L’impudeur et le vice se répandront, avec notamment la généralisation de l’homosexualité et du lesbianisme
Le Prophète (saws) disait à ce sujet: “La Fin du Monde n’aura pas lieu tant que les gens ne s’accoupleront pas en public dans la rue comme le font les ânes.” (Ibn Hibbân, Bazzâr)

“Parmi les Signes de l’Heure: l’apparition de la grossièreté et de l’indécence…” (At-Tabarâni)

“Quand les hommes se satisferont des hommes et les femmes des femmes.” (At-Tabarâni)

“(quand)…prolifèreront les enfants adultérins.”(At-Tabarâni)

“les femmes seront dévêtues tout en étant habillées”. (Ahmad et Al-Hâkim)

“Parmi les signes de l’Heure: … (la généralisation) de l’adultère” (Al-Boukhâri)

Les liens familiaux seront rompus
“Quand les liens de sang seront rompus…” (Ibn Abi Chayba)

“… (quand) l’homme obéira à sa femme et se montrera irrespectueux à l’égard de sa mère, quand il favorisera son ami et éloignera son père…” (At-Tirmidhi)

Les forces de police et de sécurité seront nombreuses
“Quand les forces de police se seront multipliées…” (At-Tabarâni).

Le commerce se généralisera, mais les marchés connaîtront dans leur ensemble la récession
“Avant la venue de l’Heure, il y aura (..) l’extension du commerce (possible allusion au phénomène de mondialisation commercial)…” (Ahmad)
“… (quand) la femme épaulera son époux dans son commerce, et le marché connaîtra la récession.” (Ibn Mardawayh)

Les saisons seront trompeuses
“Viendront pour les gens des saisons trompeuses…” (Ahmad, Ibn Mâdja et Al-Hâkim)
D’après certains commentateurs, ce Hadith fait allusion à l’augmentation des pluies avec la diminution des récoltes. Il est aussi possible que ce Hadith faisse allusion aux anomalies climatiques qui se multiplieront.

Les assassinats augmenteront considérablement
“L’Heure n’aura pas lieu tant que n’augmentera pas le trouble. Quand on demanda au Prophète (صلى الله عليه و سلم) le sens du “trouble”, il expliqua “Le meurtre, le meurtre…”. (Mouslim)

“Par Celui qui tient ma vie entre Ses Mains, ce monde ne disparaîtra pas avant que ne vienne pas une époque pour les gens où l’assassin ne saura pas pourquoi il a tué et la victime ne connaîtra pas non plus pourquoi elle a été tuée. ” (Mouslim)

“Viendra au sein de ma Communauté des gens qui considèreront l’adultère, le (port de la) soie (pour les hommes), le vin et les instruments de musique comme licites”. (Al-Boukhâri)

Le temps se contractera
“L’Heure n’aura pas lieu tant que le temps ne se sera pas contracté, au point que l’année passera comme un mois, le mois comme une semaine, la semaine comme un jour, le jour comme une heure; et l’heure s’écoulera aussi vite qu’un tison enflammé.” (At-Tirmidhi)

Les richesses seront abondantes
Abou Hourayra (رضي الله عنه) rapporte du Prophète (صلى الله عليه و سلم): “L’Heure Suprême ne se dressera pas avant que l’Euphrate ne laisse apparaître un monticule d’or où les gens s’entre-tueront pour s’en emparer”. (al-Boukhâri, Mouslim); ce signe n’est pas encore apparu.

Le retour au pagnanisme dans les pays arabes
Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit: “L’Heure suprême ne se dressera que lorsque les postérieurs des femmes de Daws bougeront autour de Zoul-khalsa, une idole que Daws adoraient à Tabala à l’époque de l’Ignorance”. (al-Boukhâri, Mouslim)

La multiplication des femmes et la diminution des hommes
Anas a dit : “Je vous raconte un hadith que personne après moi ne vous racontera; j’ai entendu le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) dire : “Parmi les signes de l’Heure figurera la rareté de la science, la propagation de l’ignorance, la banalisation de la fornication, l’importance numérique des femmes, la diminution des hommes au point qu’il y aura 50 femmes sous l’autorité d’un seul homme””. (Al-Boukhari n° 79 selon les termes qui viennent d’être cité, Mouslim n°4825, Ahmad n°12735 et at-Tirmidhi n°2131)

Réponse 3-3 :

C’est Lui qui envoie les vents comme une annonce de Sa Miséricorde. Puis, lorsqu’ils transportent une nuée lourde, Nous la dirigeons vers un pays mort [de sécheresse], puis Nous en faisons descendre l’eau, ensuite Nous en faisons sortir toutes espèces de fruits. Ainsi ferons-Nous sortir les morts. Peut-être vous rappellerez-vous.

(Coran)

Verset: 43.11

Celui qui a fait descendre l’eau du ciel avec mesure et avec laquelle Nous ranimons une cité morte [aride]. Ainsi vous serez ressuscités;

(Coran)

>>Comme l’eau descend du ciel donne la vie à la terre morte,

La parôle de Dieu qui descend du ciel de sa miséricorde donne la vie à l’âme morte

Et elle la fait passer des ténèbres à la lumière.

Verset: 30.19

Du mort, Il fait sortir le vivant, et du vivant, Il fait sortir le mort. Et Il redonne la vie à la terre après sa mort. Et c’est ainsi que l’on vous fera sortir (à la résurrection).

(Coran)

>>Quelqu’un qui rejette le Message de Dieu, pour Dieu cette personne est morte,

et quelqu’un qui ne croit pas et qui devient croyant au Message de Dieu, passe de la mort à la vie spirituelle.

Verset: 27.80

Tu ne peux faire entendre les morts ni faire entendre l’appel aux sourds quand ils s’enfuient en tournant le dos.

Verset: 27.81

Et tu ne peux non plus guider les aveugles hors de leur égarement Tu feras entendre que ceux qui croient en Nos versets et se soumettent.

(Coran)

>> parallèle entre ceux qui sont morts et les sourds à ceux qui ne croient pas :

Il s’agit bien de la mort spirituelle.

Par exemple, il a été dit des enfants d’Israël qu’ils ont été rendus à la vie après leur mort :

“Puis Nous vous ressuscitâmes après votre mort afin que vous soyez reconnaissants.”
(Coran, 2.56)

Verset: 6.122

Est-ce que celui qui était mort et que Nous avons ramené à la vie et à qui Nous avons assigné une lumière grâce à laquelle il marche parmi les gens, est pareil à celui qui est dans les ténèbres sans pouvoir en sortir? Ainsi on a enjolivé aux mécréants ce qu’ils oeuvrent. (Coran)

Les nons croyants sont morts non pas physiquement, mais spirituellement, comme l’oncle de Mohammad (psl) qui était mort ( spirituellement ) et que Dieu a réssuscité

par le Coran.

Selon le Bab la résurrection des morts n’est pas corporelle, mais spirituelle, en ce sens qu’avec la naissance de chaque religion, ceux qui y croient commencent une nouvelle vie, par rapport à laquelle leur ancienne vie n’était que la mort.

(Rappelle-toi) quand Allah dit: “ô Jésus, certes, Je vais mettre fin à ta vie terrestre t’élever vers Moi, te débarrasser de ceux qui n’ont pas cru et mettre jusqu’au Jour de la Résurrection, ceux qui te suivent au-dessus de ceux qui ne croient pas. Puis, c’est vers Moi que sera votre retour, et Je jugerai, entre vous, ce sur quoi vous vous opposiez (AL-‘IMRAN =LA FAMILLE D’IMRAN 3.55)

Dieu a placé ceux qui ont cru à Jésus au-dessus de ceux qui n’ont pas cru (les juifs),

Car ils avaient suivie la vérité révélé à Jésus jusquà la résurrection ( qui était venu avec le Message de Mohammad (paix sur lui) )

A refléchir sur le verset 3.55 !!!

“ô vous qui croyez! Répondez à Allah et au Messager lorsqu’il vous appelle à ce qui vous donne la (vraie) vie…”
(Coran, 8.24)

“Comment pouvez-vous renier Allah alors qu’Il vous a donné la vie, quand vous en étiez privés? Puis Il vous fera mourir; puis Il vous fera revivre et enfin c’est à Lui que vous retournerez.”

(Coran, 2.28)

“Ils diront: “Notre Seigneur, Tu nous as fais mourir deux fois, et redonné la vie deux fois: nous reconnaissons donc nos péchés. Y a-t-il un moyen d’en sortir”?”
(Coran, 40.11)

-Le Message de Mohammad (psl) était destiné à un peuple idolâtre, qui était symboliquement mort, et Dieu à travers le Coran lui a donné la Vie, l’a rescucité

( c’est la 1ere vie ).

-Mohammad (psl) a prévu qu’à la fin des temps la communauté perdra la Foi et symboliquement tombera dans la mort (spirituelle )

-Ensuite la venue du Mahdi et Issa (Bab et Baha’u’llah) redonneront vie et resusciteront les morts ( c’est la 2e vie )

Jai entendu le prophète (s.a.s.) dire :
« les gens se rassembleront le jour de la resurrection dans une terre blanche… »
(Sahl ibn Saïd et rapporté par Boukhari aussi )

Anas, Ibn Malik – que Dieu soit content de lui – a déclaré:t le prophète – sur lui, les bénédictions de Dieu et son salut – a dit:
“Je vous parle d’une cité sur le littoral, toute blanche, et dont la blancheur plait à Dieu – exalté soit-Il – Elle porte le nom d’Acre.

Réponse 3-4 :

“Quand Nous voudront, Nous pouvons certes faire disparaître ce que Nous t’avons révélé; et tu n’y trouverais par la suite aucun défenseur contre Nous.”
(Coran, 17.86)

« Si Nous abrogeons un verset quelconque ou que Nous le fassions oublier, Nous en apportons un meilleur, ou un semblable. Ne sais-tu pas qu’Allah est Omnipotent? »

( la vache 2 v :106)

Selon al-Majlicî dans “Bihâr al-Anwâr”, citant une chaîne de transmission remontant à l’Imam al-Sâdiq, le Prophète (P) a dit:

«Ma Umma connaîtra une époque où il ne restera du Coran que son dessin, et de l’Islam que son nom. Les gens s’en réclameront tout en en étant les plus éloignés. Leurs mosquées seront très fréquentées, mais la piété y sera absente. Les Faqîh (ulémas, jurisconsultes) de cette époque seront les pires des faqîh sous le ciel. C’est d’eux que les troubles sortiront et c’est vers eux qu’ils retourneront».

Abd Allah ibn Massoud a dit :

“Au cours d’une nuit, le Coran sera enlevé de sorte qu’un seul verset ne restera dans un exemplaire ni dans le coeur de quelqu’un”. (ad-Darami n°3209)
Abd Allah ibn Massoud a dit :

“Adonnez-vous souvent à la lecture du Coran avant qu’il ne soit enlevé !…
… Cela arrivera quand la parole leur sera révélée”. (Ad-Darimi n°3207, At-Tabarani n°8698, déclaré authentique par al-Albani)

Réponse 3-5 :

Viendra un temps pour la Oumma où les gens réciteront le Coran mais il ne dépassera pas leurs gosiers, (dans leurs coeurs). (Sahih Boukhari)

Dans un Hadith du Saint Prophète (PSL) rapporté par BOUKHARI et MOUSLIM, IBN OUMAR déclare avoir entendu le Prophète (PSL) dire :

” DIEU n’ôtera pas à cette communauté la connaissance des sciences religieuses d’un seul coup mais la saisira en mettant fin progressivement à la vie des Oulémas (Savants) jusqu’à ce qu’il ne reste plus de savants. Et les hommes prendront des guides absolument ignorants à qui ils s’adresseront pour des problèmes religieux et ils leur répondront sans base valable. Ils s’égareront et égareront leurs suivants

Les loups enseigneront à la Fin des temps. Laissez ceux qui vivront en ces temps chercher refuge de leur mal envers Allah. Ce seront des gens très corrompus. L’hypocrisie prévaudra et personne n’en aura honte, ni de ses manifestations.
(Tirmidhi)

Le Messager d’Allah (Paix et salutations d’Allah sur lui) a dit, “A la Fin des temps, il apparaîtra des hommes qui utiliseront frauduleusement la religion à des fins temporelles et porteront des peaux de mouton en public pour montrer de l’humilité. Leurs langues seront plus douces que le sucre, mais leurs coeurs seront des coeurs de loups.”

(Tirmidhi)

Le messager d’Allah (Paix et salutations d’Allah sur lui) a parlé d’une chose puis a dit: “Cela se passera lorsque la science ne sera plus.” (Ziyad) a dit: “Messager d’Allah, comment la science peut-elle disparaître alors que nous continuerons à réciter le Coran et apprendrons sa récitation à nos enfants et nos enfants l’apprendront à leurs enfants, jusqu’au Jour de la Résurrection ?” A cela, il (le Prophète, Paix et salutations d’Allah sur lui)) a dit: “Ziyad, ces Juifs et Chrétiens ne récitent-ils pas la Torah et la Bible, mais n’agissent pas selon leur contenu?” (Ahmad, Ibn Majah, Tirmidhi)

C’est un signe de la Fin des temps que des Musulmans suivront l’exemple des Juifs hérétiques et des Chrétiens et les imiteront aveuglément. Le Prophète (Paix et salutations d’Allah sur lui) a dit, “Vous suivrez les communautés qui vous ont précédés empan par empan et coudée par coudée (c’est-à-dire centimètre par centimètre) au point que s’ils entraient dans un trou de lézard, vous les suivriez,”Nous dîmes, “Ô Messager d’Allah! Tu veux dire les Juifs et les Chrétiens ?” Il a répondu, “Qui d’autre ?”
( Sahih Boukhari)

Avant l’Heure il y aura des tentations semblables à des lambeaux de ténèbre d’une nuit sombre. L’homme s’éveille croyant au matin et se retrouve infidèle en soirée, ou croyant en A la veille de l’Heure, les bonnes actions diminueront.
(Sahih Boukhari)

Laissez celui qui lit le Coran demander (sa récompense) d’Allah. Car à la Fin des temps, beaucoup de ceux qui lisent le Coran chercheront leur récompense auprès d’autres personnes.
(Tirmidhi)

Quand le Coran sera lu comme s’il était chanté et qu’une personne prendra de la valeur à cette façon de lire, bien qu’elle ne soit pas savante…
(Al-Tabarani)

Sans aucun doute, les gens vivront une période où pas une seule personne ne pourra éviter de consommer l’intérêt usuraire. Si quiconque parvient à éviter d’en consommer de façon directe, il ne pourra éviter sa poussière (ses effets). Ses effets l’atteindront d’une façon ou d’une autre.
(Rapporté par Abou Hourayra)

Viendra une période de mensonge durant laquelle une personne véridique n’aura aucun crédit alors que le menteur sera cru. (Ibn Kathir)

Les gens pieux disparaîtront les uns après les autres, et il ne restera que la “lie” du genre humain, semblables à de la bluture d’orge ou à des déchets de dattes.
(Rapporté par Ahmad et Sahih Boukhari)

Il y aura de fausses accusations d’impudicité et de la calomnie.
(Tirmidhi)

Quand le pouvoir ou l’autorité sera confié à ceux qui n’en sont pas dignes, alors attendez-vous à l’échéance de l’Heure (le Jour du Jugement dernier)..
(Sahih Boukhari)

Lorsque les vieux n’auront aucune compassion pour les jeunes, lorsque les jeunes ne montreront aucun respect pour les vieux …Lorsque les enfants grandiront dans la colère… L’Heure sera imminente. [Rapporté par Omar (r.a.)]

La bassesse et l’avidité se multiplieront.
(Sahih Musulman, Sunan Ibn Majah)

Le mensonge et la fraude seront courants,
(‘Allamah Safarini, Ahwal yaoum el Qiyama)

On tiendra les pots-de-vin pour des cadeaux et ils seront considérés légaux. (Amal al-Din al-Qazwini, Mufid al-’ulum wa-mubid al-humum

Il y aura une prédominance de rapports sexuels illégitimes, au vu et au su de tous.
(Sahih Boukhari)

Les gens se livreront à l’homosexualité et au lesbianisme.
(El Mouttaqi el Hindi, Mountakhab Kenzoul ‘Oummal)

L’Heure n’aura pas lieu pas avant l’augmentation des meurtres. (Sahih Boukhari)

L’heure ne viendra que lorsque… le temps s’écoulera rapidement.
(Sahih Boukhari)

De grandes distances seront parcourues dans de courtes durées de temps.
(Ahmad, Musnad)

Le Jugement Dernier n’interviendra que lorsque de très grands bâtiments seront construits. (Rapporté par Abou Hourayra)

L’Heure ne viendra que lorsque les gens se feront concurrence dans la construction de bâtiments élevés.
(Sahih Boukhari)

Des constructions touchant le ciel…
(Mohammed ibn ‘Abd Errassoul Barzanji , El icha’a li-achrat essa’a)

Il n’y aura de Jugement… que lorsqu’une personne entendra sa propre voix lui parler. (Moukhtassar Tadhkirat Qourtoubi)

Une voix du ciel que chacun entendra dans sa propre langue.
(El Mouttaqi el Hindi, El bourhan fi ‘alamat el Mahdi akhir ezzaman)

Dans une autre tradition le prophète dit : ” Adviendra de ma communauté une période où l’honnête homme sera considéré comme un traître et le traître comme un honnête homme, le sincère tel un menteur et le menteur comme un homme sincère, y parlera le ringard, l’idiot qui parlera au nom de la masse “.

Résumé;

-La fin des temps arrive avec les signes décrits avant.

-La fin des temps est liée au retour du christ qui viendra rénover la « Religion de Dieu :

éternelle dans le passée, éternelle dans l’avenir = l’Islam)

-La disparition des vrais musulmans (perte de foi, mensonge, perte du savoir des savants…)

-Dieu révèlera sa parôle :

-Le Coran sera retiré en une nuit.

-La fin du terme de la communauté musulmane.

Réponse 4 :

“Est-ce que celui qui se fonde sur une preuve évidente (le Coran) venant de son Seigneur et récitée par un témoin de Lui-même [Muhammad], cependant qu’avant lui [Muhammad] il y a le livre de Moïse tenant lieu de guide et de miséricorde”

(Coran, 11.17)

Le terme ‘preuve évidente’ (Bayyinah) fait référence aux versets de Dieu, à ses signes, ses mises en gardes, ses apôtres. Dans le verset ci-dessus, ce terme fait allusion au Prophète Muhammad. L’expression ‘un témoin de lui même‘ fait référence à un de ses descendant, c’est-à-dire le Mehdi ou Siyyid Alí Muhammad, le Báb, sachant que celui-ci est apparu après le prophète Muhammad (PSL) et qu’il a témoigné que Muhammad (PSL) est un Prophète et Messager de Dieu. Dans le même verset, il est écrit plus loin, que la demeure de ceux qui ne croiront pas au témoin prophétisé sera le feu. De cette manière, Dieu assure les musulmans qu’ils ne doivent avoir aucun doute concernant l’avènement du ‘témoin’, puisqu’il est pré-ordonné par Dieu – mais la plupart des gens ne croient pas.

Le Bab a-t-il accompli les promesses sur la venue du Mehdi ? :

Siyyid ‘Alí Muhammad Shírází, dit le “Báb” (la “porte” en arabe), comme le Qá’im (le résurrecteur) bien guidé (Al Mihdí) attendu par les musulmans à la fin de temps :

1 – il était descendant du Prophète Muhammad par sa fille Fátimih.
2 – il portait le nom du Prophète dans son nom (‘Alí-Muhammad).
3 – il fut transformé en une nuit, en recevant la révélation à la suite d’un rêve.

Son livre s’appelle le “Bayan

(55.1) Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. Le Tout Miséricordieux.
(55.2) Il a enseigné le Coran )
(55.3) Il a créé l’homme. )
(55.4) Il lui a appris le Bayan (à s’exprimer clairement).

4 – il déclara publiquement être le Mihdí mille ans après la disparition du 12° imam (en 1260 apH).
5 – il fit le pélerinage à la Mecque pour annoncer sa mission et y essuya un échec amer, bien qu’il reçut un serment d’allégeance près de la pierre noire de la Ka’bih.
6 – il fit lever les étendards noirs du Khurásán, dans une lutte pour la Foi.
7 – il annonça la venue de “Celui que Dieu manifestera” ( le retour de Jésus) et comment “Jésus revenu pria derrière le Mihdí”, car Bahá’u’lláh fut un disciple du Báb avant de recevoir sa révélation.
8 – il restaura par sa parole la justice dans l’islam et révéla le Bayán qui est une explication du Qur’án, comme il est écrit dans les versets coraniques 75/16-19, et révéla un corpus de plus de 500 000 versets.
9 il mourut dans la septième année de sa mission (23 mai 1844 – 9 juillet 1850

“Allah a fait descendre le plus beau des récits [‘Ahsana’l-Hadíth], un Livre dont [certains versets] se ressemblent et se répètent. Les peaux de ceux qui redoutent leur Seigneur frissonnent (à l’entendre); puis leurs peaux et leurs coeurs s’apaisent au rappel d’Allah.”

(Coran, 39.23)

Dans ce verset, on trouve une prophétie concernant l’avènement du Báb et la révélation de son Livre Ahsana’l-Qasas (Qayyumu’l-Asmá). Le Coran utilise l’expression ‘Ahsana’l-Hadíth (le plus beau des récits) pour faire allusion à ce livre. Les termes ‘Hádith’ et ‘Qasas’ ont le même sens. Le Báb a révélé un livre intitulé Ahsana’l-Qasas, dont le style et le fond ressemblent au Coran. Le Báb a confirmé que ce livre était le Coran révélé une seconde fois. Le verset ci-dessus précise aussi que ceux qui craignent Dieu et lisent son Livre écouteront l’appel de Dieu (Al-Dhikr’), et par là même accepteront sa foi. Al-Dhikr est un des titres du Báb.

En effet, le Báb lui-même a écrit :

“O peuples de la terre, en vérité, le Dhikr est venu vers vous de la part de Dieu.”

(Ahsana’l-Qasas)

“Si Nous en avions fait un Coran en une langue autre que l’arabe [Ajamí], ils auraient dit : “Pourquoi ses versets n’ont-ils pas été exposés clairement ? quoi ? Un non-arabe et arabe ? ” …”(Coran, 41.44)

Analysons d’abord la traduction. Comme en de nombreux autres endroits, la traduction est à revoir. ‘Ajamí’, qui a été traduit par ‘une langue autre que l’arabe’, signifie ‘qui appartient à Ajam’ (ie. persan). La première phrase aurait du être traduite par ‘Et lorsque nous rendons ce Coran en persan’.

Il est alors clair que Dieu prophétise que lorsqu’Il révèlera un Coran en persan, les peuples se rebelleront et demanderont pourquoi le Livre serait-il en deux langues ? En effet, lorsque Dieu, en accord avec cette prophétie, changea le Coran arabe en un Livre révélé en persan (Al-Bayán), cette révolte eut lieu. Les peuples demandèrent : mais quelle sorte de livre est-ce ? Le persan est mélangé avec l’arabe ?

Date de sa venue :

Selon une tradition rapporté par Ibn Jarir Tabari : Abdoullâh (ibn Rabab) a dit qu’en parlant des révélations successives, le prophète Mohammad (psl) s’est référé aux lettres isolées ( mystérieuses ou horoufi Al-moghattaâ ) par lesquelles commencent certaines sourates du Coran, et le prophète s’est arreté à la sourate le tonnerre. Il a récité les sourates dans l’ordre suivant:

AL-BAQARAH (LA VACHE) : Alif,Lam,Mim = 71

AL-‘IMRAN(LA FAMILLE D’IMRAN) : Alif,Lam,Mim = 71

AL-A’RAF : Alif,Lam,Mim,Sad = 161

YUNUS (JONAS) : Alif,Lam,Ra = 231

HUD : Alif,Lam,Ra = 231

YUSUF (JOSEPH) : Alif,Lam,Ra = 231

AR-RA’D (LE TONNERRE) : Alif,Lam,Mim,Ra = 271

Total= 71+71+161+231+231+231+271 = 1267 ans

C’est le nombre d’années qui séparent la révélation de Mohammad (psl) à celle du Báb.

Comme la révélation de Mohammad (psl) a commencé 7ans avant l’égire ,

on arrive à 1260 ans. ( le Báb a déclaré sa mission en 1260 A.H. )

Alif=1

Lam=30

Mim=40

Sad=90

Ra=200

– « Il agence du ciel vers la terre le décret (Al Amr), qui remonte à Lui : tout cela en un jour, valant mille ans de votre compte. »( Q: XXXII 5 )

al amr = 272 (en abjad )

272 – 12 ans( période avant l’hégire ) = 260 = période de l’inspiration

260 + 1000 = 1260 ( en 260 A.H. le 12e Imam de l’islam Schiite disparaît et c’est la fin de l’inspiration divine )

– « Accomplis la prière entre le déclin du soleil et l’obscurcissement de la nuit (Ghasaqul-layl); la psalmodie du Coran à l’aube : le Coran de l’aube a des témoins. » ( Q: XVII 78 )

L’interprétation du verset 78 de la 17ème sourate du Qur’án est qu’il faut accomplir la prière rituelle musulmane depuis le déclin du soleil (qui symbolise la mort du Prophète) jusqu’à « l’obscurcissement de la nuit »

( en arabe Ghasaqul-Layl, dont la valeur peut être calculée à 1260 : Gh=1000 S=90 Q=100 L=30 Y=10 L=30).

Après cette période le soleil (qui symbolise le Messager ) réapparaîtra donc en L’an 1260 A.H. Ap.H et le Coran de l’aube qui est le Bayan a des témoins : ce sont le Báb et Bahá’ulláh.

Réponses-aux-Musulmans.pdf
Questions-aux-bahais-sur-Islam.pdf

Dialogue inter-religieux

Fondée en mars 1998 à Lausanne, l’association L’Arzillier, gérée par un comité interreligieux dont les membres sont issus des traditions chrétiennes, musulmane, bouddhiste, juive, baha’ie et hindoue, est une Maison du dialogue pour la paix entre Eglises, religions et spiritualités. L’Arzillier a une vocation double: favoriser le dialogue entre les communautés religieuses et encourager le dialogue entre tendances d’une même religion. Elle organise des tables rondes thématiques, accueille des groupes, réunit régulièrement les responsables religieux, publie un bulletin.

panneaux-intereligieux-geneve.pdf

Aarbecht – Travail – D’Astellung zur Aarbecht – L’attitude vis-à-vis du travail – Am Geescht vum Déngscht – Dans l ‘esprit de service

Un penseur économique a décrit la connaissance et le savoir comme le “vrai capital” et “la principale ressource à créer des ressources”. Les écrits bahá’ís comparent le développement des ressources humaines au travail dans une mine de pierres précieuses :

“Considérez l’homme comme une mine riche en gemmes de valeur inestimable. Seule l’éducation pourra en révéler les trésors et en faire profiter l’humanité.”

La définition de l’éducation doit être élargie jusqu’à inclure le développement des valeurs morales, une attitude au travail et un esprit de service très différents de ce que nous connaissons aujourd’hui.


A la base des enseignements de Bahá’u’lláh on trouve sa vision de la nature et du rôle de l’individu. La nature humaine comporte essentiellement deux dimensions. Celle de l’être physique d’une part, composé d’instincts de survie et d’un besoin d’acquérir ce qui est nécessaire à la vie. De l’autre, celle qui, par ses qualités, différencie la race humaine de toutes les autres formes de vie et qu’on peut appeler l’esprit humain qui sait transcender “ici et maintenant” et s’exprime par sa préoccupation pour le bien-être collectif et par le besoin de trouver un sens à la vie qui dépasse l’existence physique. Le rôle de l’individu est de développer cette dimension noble et de participer ainsi collectivement à “l’avancement d’une civilisation toujours en progrès”.

Ce principe implique principalement une attitude face au travail qui, s’il est effectué dans un esprit de service est élevé au rang de prière. Sans cette attitude, le travail devient une corvée, une fonction utilitaire, un simple moyen de gagner sa vie, d’acquérir des possessions ou le pouvoir. Ce qui donne un sens au travail c’est l’esprit de service à l’humanité, symbolisé sur le lieu de travail par le “consommateur”, qu’il soit interne ou externe. Cette vision positive du consommateur crée dévouement et créativité. Cette attitude permet aussi d’apprécier à sa juste valeur le rôle social de l’artisan et de l’ouvrier. Elle permet enfin de reconnaître que chaque membre d’une équipe contribue d’une manière importante à l’ensemble. Encourager une telle attitude est au centre des pratiques de management telle que:

le renforcement positif, la répartition du pouvoir, les équipes autonomes et l’enrichissement du poste de travail.

Cette attitude noble donne de la dignité à l’entreprise, libère le désir pour une action de qualité et motive la recherche de l’excellence.

(Communauté internationale bahá’íe)

[…] l’élévation du travail au rang d’acte d’adoration lorsqu’il est exécuté dans un esprit de service, la glorification de la justice comme principe dominant dans la société humaine, et de la religion comme rempart protecteur pour tous les peuples et nations, enfin l’établissement d’une paix permanente et universelle, but suprême de l’humanité, tels sont les éléments essentiels de cette constitution divine qu’il fit connaître aux maîtres de l’opinion publique ainsi qu’aux masses populaires, au cours de ces voyages de missionnaire.

La Foi bahá’íe […] élève au rang de culte le travail accompli dans un esprit de service

(Shoghi Effendi)

Si un travail est consciemment entrepris dans un esprit de service à l’humanité, Bahá’u’lláh considère qu’il est une forme de prière, une manière d’adorer Dieu.


[…] le travail accompli dans un esprit de service envers ses semblables est une forme de prière, un moyen d’adorer Dieu.

(Maison universelle de justice)

C’est ainsi que, selon les écrits bahá’ís, il faut entretenir un bon caractère et développer des qualités spirituelles telles que l’honnêteté, la loyauté, la compassion et la justice, Cela par la prière, la méditation et le travail accompli dans un esprit de service envers l’humanité, actions qui, pour les bahá’ís, équivalent à adorer Dieu.

(Abdu’l-Bahá)

Chaque individu, aussi handicapé ou limité qu’il puisse être, est dans l’obligation de s’engager dans une quelconque profession car le travail, surtout quand il est accompli dans un esprit de service est, selon Bahá’u’lláh, une forme d’adoration. Il n’a pas seulement un but utilitaire mais il est une valeur en soi, car il nous rapproche de Dieu et nous permet de mieux saisir son dessein pour nous ici-bas. Il est évident, de ce fait, que l’héritage de richesses ne peut dispenser quiconque du travail quotidien”.

(Bahá’u’lláh)