Discours de Noël de Son Altesse Royale le Grand-Duc. Le 24 décembre 2013

http://www.monarchie.lu/fr/actualites/discours/2013/12/discours-noel-lu/index.html

Discours de Noël de Son Altesse Royale le Grand-Duc. Le 24 décembre 2013 (traduction en FR.)Chers concitoyens,

Comme le veut la tradition, je voudrais, en cette veille de Noël, partager avec vous quelques réflexions en jetant un regard rétrospectif sur les événements les plus marquants de l’année écoulée.

En passant en revue les mois écoulés, nous nous rendons compte que 2013 était, à l’étranger comme chez nous, une année marquée par des événements extraordinaires.

Je voudrais tout d’abord évoquer ces faits du passé dont l’examen a entraîné une regrettable perte de confiance dans la politique et les institutions.

Il s’en est suivi la nécessité de dissoudre la Chambre des Députés et d’organiser de nouvelles élections.

Ces élections ont conduit à la formation d’une nouvelle majorité qui se reflète dans la composition tant de la Chambre des Députés que u Gouvernement.

Entre-temps, la Chambre et le Gouvernement se sont constitués et leurs membres ont prêté serment.

Les deux institutions ont ainsi la possibilité, six mois avant la fin de la législature ordinaire, de donner une nouvelle orientation à la politique afin d’apporter des réponses aux défis énormes que connaît notre pays.

Dans cet esprit, souhaitons à leurs membres qu’ils aient la main heureuse dans l’exercice de leurs importantes fonctions.

Le travail accompli par le Gouvernement précédent mérite lui aussi notre respect.

Je voudrais notamment remercier Monsieur Juncker pour les services qu’il a rendus pendant de longues années au Luxembourg et à l’Europe.

Toutefois, je m’en voudrais de ne pas mentionner l’engagement politique extraordinaire qui a marqué ces élections. Jamais on n’a compté autant de candidatures. Cet engagement prouve que notre société est une société vivante et qu’un grand nombre de concitoyens sont prêts à s’engager pour le bien commun. Je tiens à les remercier tous très vivement de leur engagement, y compris ceux qui n’ont pas obtenu de mandat politique.

Chers concitoyens,

Comme les années précédentes, je me dois d’aborder la situation financière et économique difficile de l’Europe et du Luxembourg.

Si certains indices laissent à penser que l’activité économique pourrait connaître une reprise l’année prochaine, le contexte social et financier dans lequel évolue notre pays reste néanmoins marqué par les conséquences de la crise mondiale. Jamais on n’a compté autant de personnes sans emploi dans notre pays. Beaucoup sont des salariés d’un certain âge qui ont perdu leur emploi et pour qui il est très difficile de se positionner sur le marché du travail.

Cependant, il faut aussi aider les jeunes. Beaucoup d’entre eux aimeraient prendre leur vie en mains, mais sans emploi, leurs projets personnels, familiaux et professionnels ne sont que difficilement réalisables, voire impossibles à réaliser. Certes, le contexte économique difficile dont je viens de parler y est pour quelque chose. Toutefois, cette situation s’explique aussi par une prise de conscience insuffisante du fait que les personnes et notamment les jeunes à la recherche d’un emploi et ne disposant pas d’une formation solide auront de plus en plus de mal à trouver un emploi.

La mutation de notre économie et le caractère toujours plus élaboré d’une société basée sur les services mettent en évidence la nécessité d’offrir à notre jeunesse la meilleure éducation possible et de la compléter plus tard par un recours ciblé à la formation professionnelle continue. Aussi est-il extrêmement important que leur famille, l’école et l’ensemble de leur milieu social préparent les jeunes à la place qu’ils occuperont dans la société et dans la vie professionnelle. Il importe notamment de combattre les clichés et idées reçues concernant certains métiers. L’orientation ne doit plus reposer sur une image sociale terne attachée à tort à beaucoup de métiers manuels par exemple. Seule une orientation adéquate − basée sur les ambitions et les talents des jeunes − permet à la formation d’être vraiment utile aux jeunes, de faire plaisir à chacun d’eux et d’aider la société tout entière à avancer.

Chers concitoyens,

Sur le plan international, je voudrais souligner le rôle important que le Luxembourg assume depuis ce printemps au sein de l’ONU. Nous pouvons être fiers du mandat de membre du Conseil de sécurité qui revient au Luxembourg pour une durée de deux ans. Constituant non seulement un succès diplomatique, ce mandat témoigne aussi du formidable engagement en faveur du maintien de la paix dans le monde dont fait preuve notre pays.

Cet engagement s’inscrit dans la continuité logique des efforts de maintien de la paix que fournit notre pays sous l’autorité de l’ONU en mettant à sa disposition des soldats et policiers luxembourgeois. De même, l’accueil au Luxembourg de réfugiés syriens s’inscrit dans cet engagement humanitaire. La nécessité d’une telle aide apparaît clairement au vu de l’immense désespoir de tant de personnes fuyant devant un régime ou une guerre.

À l’occasion de la visite d’État en Turquie, la Grande-Duchesse et notre ministre des Affaires étrangères ont pu se faire une idée de l’ampleur de la catastrophe humanitaire déclenchée par le conflit syrien. Dans ce contexte, nous tous, nous pouvons être fiers à juste titre de l’importante aide matérielle et personnelle fournie par notre pays en matière de coopération au développement.

Cependant, ma reconnaissance ne vise pas seulement l’engagement sur le plan international. Bien au contraire: je tiens expressément à rendre hommage aux mérites des membres de notre société qui se mettent aussi chez nous au service de concitoyens traversant des situations difficiles. Ainsi, il faut notamment continuer à lutter contre la pauvreté. Notre solidarité est plus importante que jamais.

En cette veille de Noël, nos pensées vont spécialement aux membres malades de notre société, à qui nous souhaitons beaucoup de courage et de confiance pour affronter l’avenir.

Chers concitoyens,

Personnellement, c’est avec beaucoup de joie que la Grande-Duchesse et moi-même nous souvenons du mariage du Prince Félix et de la Princesse Claire. Je voudrais profiter de cette occasion pour remercier les nombreuses personnes qui ont suivi cette belle fête, pour le grand intérêt qu’elles y ont porté. Les nombreux témoignages de sympathie nous ont beaucoup touchés.

Chers concitoyens,

Avec la Grande-Duchesse, mon père, le Grand-Duc Jean, le Prince Guillaume et la Princesse Stéphanie et toute la famille, je vous souhaite à vous tous une bonne fête de Noël et une heureuse année 2014.

Je voudrais aussi m’adresser aux ressortissants de la communauté internationale au Luxembourg et leur souhaiter un Joyeux Noël et une très bonne Nouvelle Année.

Discours de Noël de Son Altesse Royale le Grand-Duc. Le 24 décembre 2013 (version originale luxembourgeoise)Léif Matbierger,

Wéi d’Traditioun et wëllt, géing ech gären um Virowend vu Chrëschtdag e puer Iwwerleeunge mat Iech deelen an Hand vun deene wichtegsten Evenementer aus dem vergaangene Joer.

Wa mir d‘Méint Revue passéiere loossen, stelle mir fest datt 2013 e Joer war dat esouwuel dobaussen ewéi heiheem vun aussergewéinlechen Evenementer geprägt war.

Fir d’éischt wéilt ech op déi Handlungen aus der Vergaangenheet zréckkommen, deenen hiert Opschaffen zu engem bedauerleche Vertrauensverloscht an d’Politik an an d’Institutioune gefouert huet.

D‘Opléisung vun der Chamber an Neiwalen waren doropshin néideg.

Aus dëse Walen ass eng nei Majoritéit ervirgaangen déi hiren Nidderschlag souwuel an der Compositioun vun der Chamber wéi och vun der Regierung fonnt huet.

Mëttlerweil sinn d’Chamber an d’Regierung konstituéiert an hir Membere vereedegt.

Béid Institutiounen hunn esou d’Méiglechkeet schonn en halleft Joer virun dem Oflaf vun der normaler Legislaturperiod nei Akzenter ze setzen als Äntwert op déi gewalteg Erausfuerderungen déi sech eisem Land stellen.

Loosst mir hinnen an deem Sënn eng glécklech Hand an der Ausübung vun hire wichtegen Aufgabe wënschen.

D’Aarbecht vun der aler Regierung verdéngt och gewürdegt ze ginn.

An un hirer Spëtzt dem Här Juncker, wëll ech besonnesch Merci soe fir alles wat hien esou laang fir Lëtzebuerg an Europa gemaach huet. Ech wéilt awer och net mëssen op dee grousse politeschen Engagement hinzeweisen deen dës Wale gekennzeechnet hunn. Nach ni goufen et esou vill Kandidaturen. Dëst ass och ee Beweis dofir datt eis Gesellschaft eng lieweg ass an datt vill Matbierger bereet si sech vir d’Allgemengheet anzesetzen. Ech wëll hinnen all, och deenen déi kee politescht Mandat kruten, e groussen Merci soe fir hiert Engagement.

Léif Matbierger,

Ech kommen och dëst Joer net derlaanscht déi schwéier finanziell a wirtschaftlech Situatioun an Europa an zu Lëtzebuerg unzeschwätzen.

Wann et och Unzeeche gëtt datt di wirtschaftlech Aktivitéiten am nächste Joer en neien Opschwong erliewe kënnten, esou bleift dach dat soziaalt a finanzielt Ëmfeld och heiheem weider bestëmmt vun de Konsequenze vun der globaler Kris.

Nach ni goufen et esou vill Persounen hei am Land ouni Aarbecht. Vill vun hinne sinn eeler Salariéen déi hir Schaff verluer hunn a fir déi et ganz schwéier ass sech nei um Aarbechtsmaart ze positionéieren. Mee och die Jonk musse gehollef kréien. Vill vun hinne géife gären hiert Liewen an zwou Hänn huelen, mee ouni Aarbecht kenne si hir privat, familiär, a berufflech Pläng nëmme schwéier oder guer net realiséieren.

Dorunner ass sécher dat besotent schwéiert wirtscharftlecht Ëmfeld mat Schold. Awer och dat mangelnd Bewosstsinn datt ouni eng zolitt Ausbildung et besonnesch fir déi Jonk, déi op der Sich no enger Schaff sinn, ëmmer méi schwéier wäert ginn eng Aarbecht ze fannen. D’Mutatioun vun eiser Wirtschaft an eng ëmmer méi élaboréiert Dingschtleeschtungsgesellschaft ënnersträicht d’Noutwendegkeet eiser Jugend déi beschtméiglech Erzéiung ze ginn an des spéider duerch eng geziilte Förderung vun der berufflecher Weiderbildung ze ergänzen.

Et ass also immens wichteg datt hir Famill, d’Schoul an dat gesamtent soziaalt Ëmfeld déi Jonk op hir Platz an der Gesellschaft an am Beruff virbereeden. Et gëllt besonnesch och Klischeeën a Virstellungen entgéint ze wierken, mat deene verschidde Beruffsbiller behaft sinn. Dës Orientéierung däerf net méi op engem falsche soziale Stellewäert berouen, deen zum Beispill ville manuelle Beruffer unhafft. Nëmmen duerch eng richteg Orientéierung – déi op den Ambitiounen an den Talenter vun deene Jonken baséiert – kann d‘Ausbildung gewënnbréngend si fir déi Jonk, Freed maachen fir jidder Eenzelnen, an der Gesellschaft am Ganzen virun hëllefen.

Léif Matbierger,

Um internationalen Plang wéilt ech déi wichteg Roll eraus sträichen, déi Lëtzebuerg zënter dësem Fréijoer an der UNO ergraff huet. Mir kënnen houfreg sinn op d’Mandat dat Lëtzebuerg fir zwee Joer am Sécherheetsrot zoufält. Dëst stellt net nëmmen e Succès op dem diplomatesche Plang duer, mee témoignéiert och vun engem formidabelen Asaz vun eisem Land fir d’Erhale vum Fridden an der Welt. Et ass dëst och eng logesch Fortsetzung vun dem selwechten Effort deen eist Land an der Friddensgestaltung ënnert der Regie vun der UNO anhëlt duerch d‘Bereetstelle vu lëtzebuerger Zaldoten a Polizisten.

Och d’Ophuelen zu Lëtzebuerg vu syresche Flüchtlingen reit sech an dëst humanitäert Engagement an. Wéi noutwenneg esou eng Hëllef ass léist sech ofliesen un der Verzweiwelung vun esou ville Mënschen déi op der Flucht si virun engem Régime oder engem Krich. Bei Geleeënheet vun der Statsvisite an der Türkei huet d’Grande-Duchesse zesumme mat eisem Ausseminister sech e Bild konnte maache vun den Ausmoosse vun der humanitärer Katastrof, déi duerch de Konflikt a Syrien ausgeléist gouf. An deem Zesummenhang kënne mir alleguerten zurecht stolz sinn op déi grouss materiell a perséinlech Ënnerstëtzung, déi eist Land an der Entwécklungsaarbecht leescht.

Ech wéilt awer déi Unerkennung net nëmmen op den Engagement um internationale Plang begrenzen. Ganz am Géigendeel; de Mérite vun deene Memberen vun eiser Gesellschaft déi sech och heiheem an den Déngscht stelle vun deene Matbierger, deenen et manner gutt geet, well ech ausdrécklech wierdegen. Besonnesch gëllt et weiderhin d’Aarmut ze bekämpfen. Eis Solidaritéit ass méi wichteg wéi jee. Op Helleger Owend wëlle mir speziell och un déi krank Mënschen an eiser Gesellschaft denken an hinne vill Courage an Zouversiicht fir d’Zukunft wënschen.

Léif Matbierger,

Perséinlech denken d’Grande-Duchesse an ech mat grousser Freed un d’Hochzeit vum Prënz Felix an der Prinzessin Claire zeréck. Ech wëll vun dëser Geleeënheet profitéiere fir deene ville Persoune Merci ze soen fir hiert grousst Undeelhuelen un dësem schéine Fest. Déi vill Témoignage vu Sympathie hunn eis staark beréiert.

Léif Matbierger, chers concitoyens,

Och am Numm vun der Grand-Duchesse, vu mengem Papp, dem Grand-Duc Jean, vum Prënz Guillaume an der Prinzessin Stéphanie an der ganzer Famill, wënschen ech Iech all schéi Chrëschtdeeg an e glécklecht neit Joer.

Je voudrais aussi m’adresser aux ressortissants de la communauté internationale au Luxembourg et leur souhaiter un Joyeux Nöel et une très bonne Nouvelle Année.

Mat enger Verbesserung vum Lëtzebuergesche vum jean-marie nau, 25.12.2013

Advertisements

2 thoughts on “Discours de Noël de Son Altesse Royale le Grand-Duc. Le 24 décembre 2013

  1. Vielen Dank fir diese Beitrag 🙂

    Ich kumm us Lothringe un bin gonz trurig, weil de Dialekt bei uns fast verschwunn isch.
    Es fräit mich sehr, dass es in Luxemburg witerlewe were, denn Letzebuergisch gehert tatsächlich ze Lothringisch 🙂

    Das isch generell een gross Problem, dass de Identität un Kultur den meiscten jungen Europäern wuascht gewore isch.

    Ich hon een Deel von miene Blog uf Lothringisch geschriewe: http://lotharlorraine.wordpress.com/category/lorraine-franconian/

    un de kinnscht gern doron deelnehme.

    Bis nodde.

    Liewe Grisse.

  2. Ganz flott, ären Dialekt ze liesen. D’Thema Identitéit a Kultur sinn e spannent Thema an op ville Plaze sinn se amgaang, nei definéiert ze ginn. Dacks ass d’Sprooch eng politesch Entscheedung. Hunn e bëssen an ärem Blog gestöbert an ech denken, dass mir genuch Gespréichsstoff hunn.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s