En dépit de ses promesses, l’Iran continue ses violations des droits de l’homme, selon un rapport de l ’ONU.

Subject: En dépit de ses promesses, l’Iran continue ses violations des droits de l’homme, selon un rapport de l’ONU.

admin_illus.gif
Les Nations-Unies le 23 octobre 2013NOUVELLES INTERNATIONALES BAHA’IES

Article et photo sur

D’après un rapport publié le 22 octobre par l’expert des Nations unies sur la situation des droits de l’homme en Iran, peu d’améliorations ont été enregistrées malgré les récents signaux émis par l’Iran, affirmant son intention d’améliorer la situation des droits de l’homme dans ce pays.

« En République islamique d’Iran, la situation des droits de l’homme continue de justifier de sérieuses inquiétudes en ne montrant aucun signe d’amélioration », a déclaré Ahmed Shaheed, le rapporteur spécial des Nations unies sur la situation des droits de l’homme en Iran.

M. Shaheed a, entre autres, exprimé son inquiétude au sujet du nombre élevé d’exécutions par l’Iran, qui poursuit sa discrimination envers les femmes et les minorités ethniques, des conditions lamentables dans les prisons et des restrictions à la liberté d’expression et d’association.

Il a aussi ajouté que les minorités religieuses en Iran, notamment, parmi d’autres groupes, les bahá’ís, les chrétiens, les musulmans sunnites « sont de plus en plus l’objet de diverses formes de discrimination légale, y compris dans les domaines de l’emploi et de l’éducation, et sont souvent confrontées à la détention arbitraire, à la torture et aux mauvais traitements ».

Son rapport, qui a été officiellement présenté le 23 octobre à l’Assemblée générale de l’ONU, a consacré plusieurs paragraphes à la persécution à laquelle doit faire face la communauté bahá’íe d’Iran.

Il a écrit : « Le rapporteur spécial continue d’observer ce qui apparaît comme étant une aggravation des violations systématiques des droits de l’homme visant les membres de la communauté bahá’íe. Ceux-ci sont soumis à la mise en détention arbitraire, à la torture et aux mauvais traitements, à des accusations de la part de la Sécurité nationale concernant un engagement actif dans les affaires religieuses, à des restrictions envers la pratique religieuse, au refus à l’accès aux études supérieures, aux difficultés à trouver un emploi dans le secteur public et aux sévices dans les écoles. »

Bani Dugal, la principale représentante de la Communauté internationale bahá’íe à l’ONU, a accueilli favorablement le rapport, soulignant le fait qu’il proposait une image claire de la situation en Iran – conjoncture qui se poursuit, même depuis l’élection du président Hassan Rouhani, qui a promis publiquement une amélioration.

« Des rapports récents en provenance d’Iran dévoilent des détails troublants indiquant qu’il n’y a eu absolument aucune amélioration, a précisé Mme Dugal. En fait, des rapports adressés à nos bureaux indiquent plutôt une aggravation de la situation des bahá’ís en Iran. Et nous avons observé que, bien que la libération récente de quelques prisonniers d’opinion ait été soulignée par les médias, aucun membre de la foi bahá’íe n’a profité de cette faveur. »

Mme Dugal a continué : « Ce que nous voyons est la poursuite des manœuvres habituelles tentant de tromper la communauté internationale et d’apaiser l’ensemble des nations alors que, dans le pays, la répression se poursuit vigoureusement. La communauté bahá’íe en Iran, comme beaucoup d’autres minorités dans ce pays, reste privée de ses droits les plus élémentaires, y compris, en fin de compte, le droit d’exister en tant que communauté viable. Le gouvernement d’Iran doit être tenu pour responsable de cette hypocrisie et de cette double échelle de valeurs.

« Dans la réponse officielle de l’Iran au rapport de M. Shaheed, le gouvernement proclame que « les droits à la citoyenneté des membres des autres religions, y compris les bahá’ís, sont pleinement observés ».

• S’il en est ainsi, comment se fait-il que le déferlement d’incitations à la haine envers les bahá’ís continue sans relâche dans les médias contrôlés par l’État et s’est, en fait, intensifié au cours des dernières semaines ?

• S’il en est ainsi, comment se fait-il que les bahá’ís ordinaires font constamment l’objet de persécutions alors qu’ils tentent d’assurer leur subsistance et que les documents officiels interdisent explicitement l’engagement de bahá’ís dans des dizaines de professions dont le nombre est, en réalité, bien plus élevé ?

• S’il en est ainsi, comment se fait-il que toutes les propriétés de la communauté bahá’íe restent confisquées et que même les cimetières bahá’ís ne sont pas à l’abri de la destruction ?

• S’il en est ainsi, comment expliquer un décret officiel adressé à 81 universités qui refuse l’accès aux étudiants bahá’ís et pourquoi le gouvernement décrète-t-il l’exclusion de tout étudiant qui serait reconnu comme étant un bahá’í actif ?

• S’il en est ainsi, pourquoi les avocats courageux qui défendent les bahá’ís contre l’injustice sont-ils eux-mêmes jetés en prison ?

• Et s’il en est ainsi, pourquoi le leader suprême du pays publie-t-il une fatwa déclarant les bahá’ís « impurs » et demandant qu’ils soient systématiquement identifiés et socialement frappés d’ostracisme ?

« Ces actions ainsi qu’un nombre incalculable d’autres, chacune d’elles étant la preuve de la discrimination religieuse manifeste, attestent, sans l’ombre d’un doute, la présence d’une insidieuse campagne, faisant froid dans le dos et organisée par l’État, dont l’objectif est l’éradication, dans son pays de naissance, d’une communauté religieuse. »

« Combien de temps encore, a demandé Mme Dugal, le gouvernement iranien va-t-il persister dans sa duplicité ? »

Pour plus d’informations, cliquer ici.

– Copyright 2013 – Baha’i World News Service. Tous les textes et toutes les
photographies produits par le Baha’i World News Service et Nouvelles Internationales Baha’ies
peuvent être librement reproduits, re-diffusés par courrier
électronique, sur le World Wide Web ou de toute autre manière, par tout
individu ou toute organisation, dans la mesure où ils sont attribués au Baha’i
World News Service. Pour plus d’informations, visitez
http://www.bahaiworldnews.org pour les articles en langue originale et
http://www.ni-bahaies.org pour le site miroir en langue française.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s