14 February, 2010 16:46

MA-multilearn tudiant, 1er semestre 2009-2010, cours avec le professeur Mehmet Ali Akinci.

Lobjectif de ce workshop est dinitier ltudiant la problmatique de lacquisition et du dveloppement des langues chez les enfants bilingues. Il commence par donner quelques prcisions sur le bilinguisme en gnral en essayant de dfinir cette notion qui couvre tout un continuum de dfinitions et de personnes. Dans la deuxime partie, le cours passe en revue les tudes et les dcouvertes les plus significatives observes sur le bilinguisme chez les enfants prscolaires (de la naissance 3 ans) et les enfants scolariss. Cest dans cette partie galement que sont abords le rle de lenvironnement dans une acquisition bilingue, la relation formelle entre les deux langues dun enfant bilingue et la notion dge critique.

Devoir : Faire le rsum dun des articles mise disposition travers la plateforme moodle.

Je propose un petit aperu des articles que jai pu lire, de ressortir les points intressants, nouveaux et importants de mon point de vue et enfin de dcrire brivement la problmatique que jessaie daborder travers ce master.

1. Mehmet Ali Akinci : Du bilinguisme la bilittracie.

a. travers cet article, jai retenu la notion dide reue et le danger potentiel quentraine la pratique de vhiculer des ides sur nimporte quel sujet, parce quon a vcu une ou plusieurs expriences et qu partir de ces expriences on les gnralise. Dans la thmatique du bilinguisme jtais intress de lire quel point il est utile de bien apprendre sa langue principale et le fait que cette langue soit valorise. Cette premire langue sert la suite lapprentissage dune deuxime langue. Il faut esprer que le travail de la recherche scientifique soit suivi dune sensibilisation au sujet pertinent de la part des autorits gouvernementales. Jaimerais bien lire quelques unes des textes narratifs et expositifs crits des enfants et jeunes au sujet de la violence. Peut-tre que ces textes sont publis et analyss du point de vu du contenu.

b. En ce qui concerne la mthodologie, vous dites que vous avez slectionn les sujets bilingues dans les classes dELCO. Est-ce-que ce fait, par rapport la slection des lves monolingues, ne pourrait pas prsenter une certaine ingalit, car les sujets bilingues ont peut-tre une motivation accrue de progresser dans leur progrs, car ils sont inscrits aux classes dELCO ?

c. Une autre rflexion serait de comparer les rsultats scolaires en franais des sujets bilingues et monolingues. Existe-t-il un lien entre les ides reues propos de moindres comptences en franais des bilingues issue de limmigration et lattribution des notes des professeurs ?

d. Dans une prsentation dune tude de cas dans le cadre du Master, je me suis intress un programme pour prjeunes de 12 14 ans et de voir sil existe une relation entre le dveloppement de la comptence dexpression orale et crite et la violence physique exprime par des prjeunes. Un pr-jeune capable de canaliser ses motions souvent fortes travers lexpression orale et crite est-il moins susceptible de recourir la violence physique afin de sexprimer, de ventiler ses motions ? Ce programme est offert dans nombreux de pays au monde et en France dans le cadre de la foi bahe. Voici une brve description du programme titre dinformation. http://bahai.fr/Les-12-14-ans.html

Ce programme destin aux jeunes de 12 14 ans comporte diffrentes activits, telles que lexpression orale, la lecture, la comprhension de textes, le sport, les jeux, les arts, les loisirs, la culture, la spiritualit et galement la mise en uvre et la ralisation de projets au service de leur famille, de leur quartier et mme de lhumanit en gnral.

Lobjectif principal du cursus est de dvelopper les facults intellectuelles et spirituelles, cest–dire de permettre daccrotre les meilleures potentialits, les qualits dme comme les capacits de raisonnement, afin de permettre chaque participant, de spanouir personnellement et de mettre ses comptences au service des autres.

Ces activits proposes en groupes offrent un cadre de partage, de questionnement, dpanouissement et damusement. Le programme apporte du soutien dans les diffrentes situations de la vie quotidienne et donne des cls pour prendre des dcisions rflchies et autonomes en sappuyant sur des concepts moraux.

Pour participer ces activits pour les jeunes de 12 14 ans ou pour en savoir davantage, veuillez vous adresser lInstitut Franais de Formation Bahe : info.

2. Sophie Kern. De luniversalit et des spcificits du dveloppement langagier prcoce.

a. Le dveloppement du langage chez ltre humain prsente un des sujets fascinants dans toute la cration si on simagine pour un instant la possibilit de perdre cette facult et les consquences pour notre avenir. Le langage est un des caractristiques spcifique lhomme et il permet la communication et le stockage et lutilisation dinformation. Jai dcouvert avec intrt que le bb g entre 1 et 5 mois commence reconnatre et avoir une prfrence pour la langue maternelle et quentre 16 et 20 mois il comprend environ 200 mots (p. 276).

b. Il existe une base smantique commune dans les premiers mots des enfants issus de communauts linguistiques diffrentes (p.280). Ceci est probablement du au fait que les circonstances et lenvironnement social des bbs observs taient similaires. On y trouve lentourage des parents et de la famille, le cadre du foyer, des amis de la famille qui entrent en relation avec le bb. De cet observation vient un questionnement : quelle importance joue lentourage du nouveau-n dans lacquisition de la langue ? Peut-on distinguer des lments qui favorisent lapprentissage langagire ? Sophie Kern aborde ce sujet dans larticle : le dveloppement du langage chez le jeune enfant.

c. Les 49 premiers mots dEmma taient intressants consulter ainsi que le titre du paragraphe : La parole libre (p.284). On remarque on 2ime position donne suivi par regarde.

d. Les travaux indiquent une co-occurrence des deux phnomnes avec une capacit de catgorisation non verbale que prcderait de peu lexplosion du vocabulaire. (p.286). Je mintresse la faon dont le bb apprend catgoriser. Cette rflexion mamne voir sil existe un chemin dapprentissage de la naissance (ou mme avant) jusqu la mort.

e. la disparition des idiosyncrasies dans les productions enfantines aprs lexplosion lexicale, tend prouver la volont de lenfant de se rapprocher de la norme adulte pour mieux communiquer.

f. pour que son vocabulaire croisse, lenfant doit tre mme de matriser simultanment au moins trois capacits : celle de catgoriser les objets du monde, celle de rappeler les mots stocks en mmoire et celle darticuler des sons plus complexes. (p. 289).

g. Lacclration de laugmentation de son vocabulaire productif a sembl aller de pair avec des changements cognitifs gnraux et avec une certaine maturation articulatoire (p.291). Cette relation montre quel point larchitecte a su nous crer dune faon si organique et dveloppementale. Chapeau ! (note humoristique)

Jai galement lu larticle de Sophie Kern sur : le dveloppement du langage chez le jeune enfant, larticle de Bernard Py : apprendre une langue et devenir bilingue : un clairage acquisitionniste sur les contacts de langues, celui de Louise Dabne et Jacqueline Billiez : le parler des jeunes issus de limmigration, et larticle de Georges Ldi : lenfant bilingue : chance ou surcharge ?

Sophie Kern crit par rapport lentourage social et le dveloppement du vocabulaire chez les jeunes : Des tudes assez rcentes ont observ un dveloppement plus lent du vocabulaire chez des enfants appartenant des couches socio-conomique basses (p.iii).

Jtais agrablement surpris dun autre constat de S. Kern : la voix plus aigues augmente lintelligibilit du langage (p.8) et le fait que ce sont les femmes qui normalement ont une voix plus aigue que lhomme, qui portent lembryon qui se dveloppe et qui ont souvent le plus dinteraction avec le nouveau-n.

S. Kern dit : lenfant doit devenir bilingue le plus tt possible dans la mesure o les capacits acquisitionnelles du jeune enfant rgressent avec lge. le langage permet la manifestation de sentiments ou encore la structuration de la pense. (p.12).

Les autres documents du cours sont :

– Votre prsentation : le bilinguisme en gnral : problmes, concepts, approches et dfinitions

– Vos indications bibliographiques

– Il me reste lire les articles suivants que vous avez distribus ou qui taient sur moodle :

o Christophe Pallier et Anne-Marie Argenti : imagerie crbrale du cerveau bilingue.

o Virginia Volterra et Traute Taeschner : The acquisition and development of language by bilingual children.

o Fred Genesee: Early bilingual language development: one language or two?

o Jrgen M. Meisel: The bilingual child

o Annick de Houwer: Bilingual Language Acquisition

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s